One day, one goal: Tshabalala écrit l'histoire de tout un continent

Certains goals sont légendaires par leur beauté ou leur importance décisive, d’autres le sont en raison de leur forte symbolique. Le but du Sud-Africain Siphiwe Tshabalala inscrit lors de la Coupe du monde 2010 fait partie de cette deuxième catégorie.

Ce 11 juin 2010 a changé la vie de Siphiwe Tshabalala. Le joueur est aligné avec l’Afrique du Sud lors du match d’ouverture de la Coupe du monde 2010, la première à se dérouler sur le sol africain. Et Tshabala se montrera à la hauteur de l’enjeu pour son pays. Le jeune milieu de terrain marque ce jour-là le tout premier but de la compétition contre le Mexique. Immédiatement, il devient un héros national. L’extase sud-africaine se mesure au son des hordes de vuvuzelas qui bourdonnent dans les gradins, donnant le ton d’une Coupe du monde unique.  

À l’entame de la seconde mi-temps, le score était toujours de 0-0. L’Afrique du Sud voulait faire mieux pour ne pas décevoir son public, chez elle. Après 10 minutes, Kagisho Dikgacoi envoie une passe en profondeur qui prend de court la défense mexicaine. Après un sprint fantastique, Tshabalala récupère le ballon et se retrouve face au gardien Oscar Perez Rojas. ll décoche alors une frappe puissante qui termine dans la lucarne opposée. Tshabalala marque alors le tout premier but inscrit dans une Coupe du monde sur le sol africain

 

« Un flash-back de mon enfance »

« Dès que le ballon a quitté mon pied, j'ai su qu'il irait au fond », a expliqué le Sud-Africain dix ans plus tard, en évoquant le but le plus important de sa vie. « C'était fou », a-t-il déclaré au média sportif en ligne SPORTbible. « C'était à la fois brillant et émotionnel. J'ai eu un flash-back de mon enfance: un jeune garçon qui rêvait de jouer sur la plus haute scène et qui, des années plus tard, inscrit un but à la Coupe du monde, devant les yeux du monde entier ».

Malheureusement pour Tshabalala, son petit bijou, nominé au prix Puskás de la FIFA, n'a pas apporté la victoire tant espérée à son pays. À la 79e minute, le défenseur mexicain Rafael Marquez effaçait l'avance sud-africaine en égalisant à 1-1. Dans les matchs de poules suivant, les Bafana Bafana perdront contre l’Uruguay avant de s’imposer contre le France 2-1. Ces résultats ne seront pas suffisants pour aller plus loin, mais le pays hôte quittera son Mondial la tête haute, après avoir fait vibrer le monde entier. 

Héros en son pays

Le tournoi international a clairement révélé le jeune Siphiwe Tshabalala. De nombreux clubs européens se sont intéressés à la fusée sud-africaine. Le club anglais Crystal Palace était même tout proche de le faire signer, mais s’est finalement rétracté. 

Tshabalala a continué à jouer au football en Afrique du Sud, où il est devenu un monument du club des Kaizer Chiefs, à Soweto. Après une aventure ratée en Turquie, le joueur est désormais sans club depuis juillet dernier. Mais à 35 ans, il n’a pas encore l’intention de prendre sa retraite.

Fan de notre série? Lisez notre article précédent sur la tête décisive de Silvion Proto.

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top