Les secrets de production de la saga Taxi

Alors que TF1 diffuse ce jeudi à 21h05 le premier épisode de la saga Taxi, Proximus Pickx vous propose de plonger dans les coulisses de tournage des 5 films.

Débuté en 1998, Taxi met en scène les aventures d'un chauffeur de taxi joué par Samir Naceri. À bord de sa Peugeot 406 modifiée, il va enchaîner les courses jusqu'à tomber sur Émilien, un policier peu sûr de lui, avec qui il va faire équipe pour arrêter un gang de braqueurs de banques allemand. C'est le début d'une histoire d'amitié entre les deux hommes que l'on suivra tout au long des différents épisodes. Luc Besson, scénariste et producteur, a encore su trouver la recette miracle: un mélange d'action et d'humour. Voici quelques faits marquants sur la saga Taxi.

Des acteurs inconnus

Avant que Luc Besson donne le rôle des deux protagonistes principaux à Sami Naceri et Frédéric Diefenthal, qui était d'ailleurs quasiment inconnus à l'époque, plusieurs autres acteurs avaient été envisagés. En effet, Patrick Bruel, Vincent Perez, Yvan Attal et Olivier Martinez ont refusé l'un après l'autre de prendre part à l'aventure.

C'est Luc Besson qui a demandé à Akhenaton de composer une musique pour la bande originale du film. Les membres d'IAM, originaires de Marseille, décideront finalement de composer toute la bande originale. Le disque se vendra à plus de 600.000 exemplaires.


Des producteurs réticents

Avant que le film et ses suites remportent un succès commercial, Besson eut beaucoup de mal à vendre l'idée, et le projet faillit bien ne jamais voir le jour. Retour en 1998, Besson est alors au sommet de sa gloire, mais est occupé par le tournage colossal du Cinquième Élément.

Gaumont, qui finance et soutient Besson depuis Subway en 1985, n'est pas du tout enthousiaste quand le réalisateur propose l'idée de Taxi. Besson explique en effet aux dirigeants de Gaumont que "pour des raisons budgétaires et un problème d'autorisations pour les cascades" le film sera tourné à Marseille plutôt que dans la capitale et que les rôles principaux seront donnés à deux jeunes inconnus. Découragé, Besson finira par emmener avec lui le numéro 3 de Gaumont, Pierre-Ange Le Pogam, avec qui il fonde le studio EuropaCorp.

Mort d'un caméraman

Les scènes de course-poursuite en voiture sont un grand classique du cinéma de Luc Besson, et dans Taxi, les amateurs seront servis. Lors du tournage du film Taxi 2, un caméraman perdit la vie lors d'une cascade ratée.

Alors qu'on devait voir dans une scène le taxi survoler des chars d'assaut, l'équipe du s'y prendre à plusieurs fois pour que le taxi atterrisse au bon endroit. Après plusieurs essais ratés, le taxi atterrira 15m trop loin, fauchant de plein fouet deux caméramans. Alain Dutartre, 45 ans, perdit la vie tandis que son assistant s'en tirera avec deux jambes fracturées. Des effets spéciaux seront finalement utilisés pour la scène. Le chef des cascades sur le film sera condamné à verser des dommages et intérêts à la famille, tandis que la société de Luc Besson, EuropaCorp, sera condamnée pour "homicide involontaire".


Un autre tournage difficile

Un autre accident eu lieu sur le tournage de Taxi 3, une cascadeuse perdit le contrôle de son véhicule dans un virage et finit sa course dans un arbre. La chute laissera la cascadeuse handicapée à vie. Alors qu'elle conduisait une Citroën C5, elle perdit le contrôle car elle roulait trop vite. Une bataille juridique a ensuite débuté entre elle et Europa Corp dans le but d'obtenir des dommages et intérêts, mais la justice ne lui donna pas raison.

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top