La folle histoire d'amour entre Nicolas Frutos et Anderlecht

Nicolas Frutos est de retour au Sporting d'Anderlecht. Trois ans après son deuxième départ du Parc Astrid, l'Argentin revient à Bruxelles pour devenir l'assistant de Franky Vercauteren. Retour sur la romance entre l'ancien attaquant et la maison mauve.

En janvier 2006, le Sporting d'Anderlecht recrute l'attaquant Nicolas Frutos en provenance d'Independiente en Argentine pour la modique somme de 2,5 millions d'euros. Le buteur a la lourde tâche de remplacer le mythique numéro 8 du club Nenad Jestrovic, alias Jestrogoal.

Déjà avec Vercauteren et Kompany

Pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, Nicolas Frutos permet à Anderlecht d'arracher le match nul face au Cercle de Bruges. À cette époque, l'Argentin croise déjà la route de Vincent Kompany. Les deux joueurs disputeront, en effet, deux rencontres ensemble avant que le Diable Rouge ne prenne la direction d'Hambourg.

Frutos devient rapidement la coqueluche du stade Constant Vanden Stock. Il s'impose comme un attaquant puissant, technique et courageux. Mais surtout comme un redoutable buteur. Après seulement douze mois en Belgique, il termine d'ailleurs 3e du Soulier d'Or. À l'issue de sa première saison complète, il devient par la même occasion meilleur buteur du championnat. Ses performances sous les ordres de Franky Vercauteren participent grandement aux deux titres consécutifs remportés par les Mauve et Blanc. Au total, en 4 ans et demi, Frutos soulève 3 titres et 1 Coupe de Belgique.

Des blessures à répétition ont raison de sa carrière

Malheureusement, le parcours du natif de Santa Fe au Sporting d'Anderlecht est également semé de nombreuses embûches. Nicolas Frutos accumule les blessures les unes après les autres, ce qui lui vaudra le surnom peu flatteur de "Cadavre" auprès de nombreux supporters. En 4 ans et demi, l'homme de verre dispute seulement 95 matches. Fait remarquable, il inscrit pourtant 52 buts sur ce lapse de temps.

En mars 2010, à seulement 28 ans, Frutos prend congé du public anderlechtois et du football professionnel. Son corps ne lui permet plus de poursuivre son rêve. Pendant 5 longues années, le buteur disparaîtra de la scène belge pour préparer sa reconversion en Amérique du Sud.

D'entraîneur au Sporting à consultant pour Proximus

À la surprise générale, Nicolas Frutos devient le coach des espoirs d'Anderlecht en 2015. Il rejoint ensuite le staff technique des Bruxellois où il porte plusieurs casquettes. Manager de la performance puis assistant de René Weiler et, enfin, entraîneur intérimaire pendant 4 rencontres juste avant la signature d'Hein Vanhaezebrouck. S'il a pensé un temps devenir le coach principal des Mauve et Blanc, une défaite 0-3 face au Celtic aura fait changer d'avis la direction.

Frutos quitte donc une deuxième fois sa seconde famille. Il décide cependant de rester en Belgique et devient consultant pour Proximus. Bien lui en a pris puisque son ancien entraîneur Franky Vercauteren et son ancien coéquipier Vincent Kompany ont profité de sa présence dans les environs pour l'inclure dans le nouveau projet anderlechtois.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?