Depuis la décision de la Cour Belge d'Arbitrage pour le sport qui a refusé d'accorder au KSV Roeselare une licence pro pour la prochaine saison, c'est le calme plat au Schiervelde. Fans, joueurs et employés du club attendaient avec impatience un message du conseil d'administration du club, silencieux depuis des semaines...
 
Dans un communiqué officiel, le club indique qu'il n'existe actuellement aucune certitude sur la façon dont la propriétaire chinoise Dai et son entourage réagiront à l'absence de licence pro et sur leur volonté d'investir de l'argent dans le club de Roulers à l'avenir. "Le club est conscient que ce manque de communication génère du mécontentement et conduit aux ambiguïtés et aux spéculations. Mais ce n'est pas un choix délibéré. Les bouleversements nés du coronavirus et la décision de la CBAS ont fait réfléchir les actionnaires du club sur son avenir et sur leur implication. Jusqu'ici, la situation est également floue pour les dirigeants et les salariés", précise le communiqué.
 
Néanmoins, la clarté pourrait être faite rapidement et un plan serait d'ores et déjà prêt pour entamer la saison prochaine en D1 Amateur. "Une décision sera bientôt annoncée par les actionnaires. En attendant, un scénario concret a déjà été élaboré pour la saison à venir. Dès que le feu vert sera donné, nous travaillerons avec courage et enthousiasme. Nous espérons pouvoir vous informer dans les plus brefs délais."