De nombreux journaux sportifs sont revenus ce lundi sur l'hommage appuyé de certains footballeurs au citoyen afro-américain George Floyd, mort à la suite d'une bavure policière à Minneapolis. Pour le reste, José Antonio Reyes a également eu droit à une tribune et le transfert définitif de Mauro Icardi a fait couler beaucoup d'encre en France et en Italie.
En France, L'Equipe s'attarde sur la "grande classe" de Marcus Thuram qui a posé un genou à terre après avoir marqué un but lors de la démonstration du Borussia Mönchengladbach face à l'Union Berlin. Le fils de Lilian Thuram, également très engagé, a voulu de la sorte rendre hommage à George Floyd, le citoyen afro-américain décédé à la suite d'une bavure policière à Minneapolis.

Le Bild, en Allemagne, parle de "moment historique" pour la Bundesliga. AS, en Espagne, en fait sa Une avec "Goals contre le racisme" où "le monde du sport se rebelle contre le racisme" à travers d'autres exemples comme Achraf Hakimi et Jadon Sancho à Dortmund. Enfin, The Guardian en Angleterre évoque un "message fort de solidarité" et La Gazzetta Dello Sport en Italie avance le sentiment de "révolte".

L'hommage à Reyes en Espagne

Si les gros titres de la presse espagnole sont aussi centrés sur la reprise de la Liga dans un peu moins de deux semaines (Marca parle de "L'heure de vérité", AS avance le fait d'être "Collé à la télévision"), la péninsule ibérique n'a pas oublié José Antonio Reyes et le "premier anniversaire de sa mort". "Une année sans Reyes", souligne notamment AS. Marca, de son côté, rend un hommage appuyé à l'ancien joueur de Séville et d'Arsenal, décédé tragiquement dans un accident de voiture, en donnant la parole à des figures historiques qui ont côtoyé l'Andalou.

Dernier élément important de l'actualité, le transfert définitif de Mauro Icardi au Paris Saint-Germain. En Italie, La Gazzetta Dello Sport fait ses "adieux" au buteur argentin et évoque une clause spéciale dans son contrat. Si Icardi devait rejoindre par la suite un club italien, l'Inter récupérerait 15 millions supplémentaires. En France, la nouvelle est accueillie avec joie par Le Parisien qui n'hésite pas à parler de "très bonne affaire". L'Equipe reste plus sur ses gardes en mettant l'accent sur un "pari". Le PSG a, en effet, privilégié la nouvelle option argentine plutôt que celle du meilleur buteur du club Edinson Cavani qui devrait quitter la capitale cet été.