Le onze de rêve des Diables Rouges: le milieu central (1/2)

Pour le huitième épisode de notre série visant à dresser le onze idéal de notre équipe nationale, nous vous proposons de choisir parmi quatre noms le premier milieu central qui aura sa place dans votre onze ultime.

1. Ludo Coeck

Ludo Coeck était un talent brut qui, à l'âge de 16 ans seulement, avait déjà intégré le noyau A de Berchem Sport. Ses excellentes prestations au coeur de l'équipe anversoise n'ont pas laissé Anderlecht indifférent qui, à peine un an plus tard, s'attachait ses services. Il y connut de grands succès, tant en Belgique qu'en Europe. Coeck s'est également distingué en équipe nationale. Lors de la Coupe du monde 1982, lors de laquelle les Diables Rouges ont réussi à battre la grande Argentine de Diego Maradona, il a marqué l'unique but de la rencontre contre le Salvador en envoyant un missile du pied gauche au fond des filets: la marque de fabrique de Ludo Boem. Coeck perdit tragiquement la vie dans un accident de voiture en 1985.

2. Kevin De Bruyne

En parlant de talent brut, en voici sans aucun doute l'un des plus grands de l'histoire des Diables Rouges. Pilier de l'actuelle Golden Generation, De Bruyne enfile les passes décisives comme les perles partout où il passe. Avec le recul, il est difficile de croire que José Mourinho l'ait un jour snobé à Chelsea parce qu'il ne correspondait pas au style de jeu de l'entraîneur portugais. Aujourd'hui, le milieu de terrain complet fait les beaux jours de Manchester City et est le métronome des Diables Rouges. De Bruyne a participé à la Coupe du monde 2014 et 2018, ainsi qu'à l'Euro 2016. Il a notamment mis la Belgique sur la voie de la victoire contre les États-Unis à la Coupe du monde 2014 et contre le Brésil il y a deux ans.

3. Marc Degryse

Avant d'être l'analyste de football le plus connu de Flandre, Marc Degryse fut d'abord un footballeur très talentueux, connaissant des succès dans son pays et à l'étranger. En Belgique, Degryse a fait sensation au Club Brugge et à Anderlecht, avant de filer à Sheffield Wednesday puis de remporter un titre de champion avec le PSV Eindhoven. Avec les Diables Rouges, il a marqué deux Coupes du monde de son empreinte, inscrivant un but contre la Corée du Sud lors de la phase de groupes en 1990 et un autre contre le Maroc en 1994. A chaque fois, les Diables ont cependant échoué en 1/8e de finale.

4. Jef Jurion

Jef Jurion nous ramène un peu plus loin dans le temps, mais cela n'en fait certainement pas un moins bon joueur que les autres. Son palmarès compte neuf titres nationaux, tous remportés sous le maillot d'Anderlecht. En 1957 et 1962, il est désigné Soulier d'or. En Europe, son principal fait d'arme fut un but décisif contre le Real Madrid en Coupe d'Europe des clubs champions, offrant à Anderlecht une victoire légendaire. Jurion a enfilé le maillot de l'équipe nationale à 64 reprises. Avec les Diables Rouges, il a inscrit neuf buts, dont un victorieux les Pays-Bas le 30 septembre 1964. Fait remarquable, pas moins d'onze joueurs d'Anderlecht furent alignés ensemble sur la pelouse en deuxième mi-temps lors de ce match.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?