L'étonnante histoire du tube planétaire "Macarena"

Dans une nouvelle rubrique consacrée aux "one-hit wonders", Proximus Pickx vous conte l'histoire parfois surprenante de ces tubes interprétés par des artistes qui n'ont connu qu'un seul grand succès populaire au cours de leur carrière. Aujourd'hui, nous débutons avec l'intemporel "Macarena".

Durant l'été 1996, la chanson "Macarena" a connu un succès fulgurant dans le monde entier. Aujourd'hui encore et sur tous les continents, tout le monde connaît sa chorégraphie par coeur. Retour sur la genèse d'un tube qui a traversé les frontières et les générations.

On doit l'origine de ce hit planétaire à deux chanteurs espagnols, originaires de la province de Séville. Spécialistes de la musique traditionnelle andalouse, Rafael Ruiz et Antonio Romero Monge forment le duo Los del Rio depuis les années 1960, sans connaître de réel succès. En 1992, alors qu’ils sont en tournée au Venezuela, les deux hommes assistent à une démonstration de flamenco. Inspiré par ce qu’il voit, Romero improvise alors quelques paroles pour encourager la danseuse qui se déhanche devant lui: “Dale a tu cuerpo alegría, Ma'dalena, que tu cuerpo e' pa' darle alegría y cosa' buena". Il ne le sait pas encore, mais le chanteur espagnol vient de poser les bases d'un des hits les plus populaires de l'histoire de la musique.

Sur la base de cette improvisation, le groupe écrit alors "Magdalena", une chanson parlant d’une femme du même nom. “Magdalena” deviendra rapidement “Macarena”, le titre originel étant le même qu’un morceau du chanteur espagnol Emmanuel. En 1993 sort ainsi la première version de “Macarena”, à la sauce rumba flamenca. Le titre va alors quelque peu voyager et connaître un petit succès dans les pays hispanophones, avant d’atteindre les Etats-Unis grâce aux touristes latino-américains qui l’emportent avec eux.

Un succès retentissant

Mais il faudra attendre quelques années pour que “Macarena” soit popularisé à l'échelle mondiale. En 1996, le titre est remixé par le groupe Bayside Boys qui lui ajoute un rap en anglais et un sample du rire d'Alison Moyet extrait du morceau "Situation" de son groupe Yazoo. Le tube planétaire est né. Le clip qui accompagne la chanson, dans lequel des danseuses de tous horizons exécutent la désormais célébrissime chorégraphie signée Mia Frye, contribuera grandement à son succès.

Le succès de cette version dance-pop ne se fait pas attendre. Dès le 3 août 1996, “Macarena” devient le nouveau tube de l’été et déferle comme un tsunami sur les plages et les dance-floors du monde entier. Sa chorégraphie simple et progressive permet à tout un chacun, même les moins doués, de se déhancher au rythme des paroles des deux quinquagénaires espagnols.

Un an après sa sortie, pas moins d’onze millions d'exemplaires ont été vendus à travers le monde. Aux Etats-Unis, le single atteint le Top 100 Billboard pendant soixante semaines consécutives. Personne ne peut y échapper, même pas… Bill Clinton. Plusieurs mois après sa sortie, celui-ci reprendra le titre pour sa campagne électorale et fera même danser la Macarena à la secrétaire d'Etat Madeleine Albright.

Une chorégraphie indémodable

En 2002, la chanson est classée à la première place des "100 plus grands one-hit wonders" selon la chaîne musicale américaine VH1. Dès sa sortie, elle fut l’objet d’une flopée de reprises et reste aujourd'hui très ancrée dans la culture populaire. Plus de 25 ans après sa sortie, le titre fait encore danser les fêtards du monde entier qui, dès ses première notes, se préparent à exécuter sa chorégraphie transgénérationnelle.

Le groupe à l'origine de ce succès n'a pas disparu. Après le succès de "Macarena", qui figurait à l'origine sur l'album "A mi me gusta", Los del Rio a sorti huit autres albums jusqu'en 2008. Des titres de chansons comme "Tequila Boom Boom" ou "Chiquichi" suggèrent la recherche d'un nouveau succès populaire, en vain. Inusable, "Macarena" restera leur seul et unique succès international.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?