Dimanche, nous vous avons présenté le noyau des promus du RFC Seraing. Intéressons-nous à présent aux structures et à l'environnement du club et de son stade. A quoi pouvez-vous vous attendre si vous vous déplacez au Stade du Pairay la saison prochaine?
 
Du côté de la structure du RFC Seraing, les choses sont claires. Depuis l'accord de partenariat avec le club français du FC Metz, la renaissance sportive du matricule 167 est une évidence. Seraing joue depuis quelques années les premiers rôles au sommet de D1 amateur et doit cette réussite en grande partie à la bonne entente entre le président de Metz Bernard Serin (oui, avec la même prononciation que... Seraing) et le président de Seraing, Mario Franchi. Les deux hommes ont travaillé d'arrache-pied pour faire progresser le club depuis quelques saisons et avec la promotion en 1B, leurs efforts sont finalement récompensés.
 
La coopération entre les deux clubs consiste principalement en des échanges de joueurs et une relance de la célèbre académie des jeunes du club serésien. Les meilleurs talents de Seraing obtiennent des opportunités au FC Metz et les jeunes talents de Metz peuvent acquérir de l'expérience à Seraing. C'es ainsi que Thomas Didillon (Anderlecht, Genk) a d'abord défendu les cages du club au Stade du Pairay entre 2014 et 2015.
 
Beauté fanée
 
Le stade du Pairay est une ancienne beauté fanée du football belge. Le stade, posé entre les usines grises et les anciennes mines de charbon liégeoise semblait destiné à la ruine. Mais depuis l'arrivée du FC Metz, le stade a subi un solide lifting et sa capacité a été ramenée de 14.000 places debout délabrées à un stade conforme aux normes de la 1B avec 8207 places, dont 2654 places debout pour les fans visiteurs.
 
Pour le moment, ces ondes positives autour du RFC Seraing ne suffisent pas encore à faire revenir les fans au stade. À l'époque des grands cracks locaux comme comme Wamberto et Edmilson, environ 5000 fans remplissaient les travées du club. Mais, ces dernières années, Seraing joue devant quelques centaines de fans. Le club espère que la promotion en 1B amènera du sang neuf en tribunes, mais les Sang & Noir subissent évidemment la concurrence de leurs voisins du Standard de Liège et du RFC Liège. Les fans retrouveront-ils le chemin du stade après le retour du club dans le football professionnel? Wait and see...