La saison 2019/2020 de la Jupiler Pro League s’est terminée prématurément. Elle n’en a pas moins été riche d’enseignements et a permis à plusieurs de ses stars de s’illustrer. Entre autres, avec quelques gardiens qui se sont mis en évidence.
 
Depuis des années, le Club de Bruges connaissait un problème récurrent avec la fiabilité de ses gardiens successifs. En transférant l’été dernier Simon Mignolet, les Blauw en Zwart espéraient évidemment le résoudre définitivement. Et il faut bien le constater, la direction brugeoise a tapé dans le mille. Car des trois anciennes stars de la Premier League  (Kompany, Chadli et Mignolet), l’ex-gardien de Liverpool est certainement celui qui a laissé la plus grosse impression.
 
Les stats de Mignolet en JPL sont tout simplement énormes. Ainsi, le natif de St-Trond a disputé 27 matches de championnat. Il n’a encaissé que 13 buts. De plus, il a signé 16 clean sheets. C’est impressionnant et ces seules stats suffisent sans doute à expliquer la première place autoritaire au classement des Gazelles brugeoises. Car si, lors de la saison 2018/2019, en 30 matches, le Club avait marqué 64 buts et encaissé 32 buts, cette saison, les Brugeois en ont marqué 58, mais surtout n’ont pris que 14 buts.
 
Le deuxième gardien des Diables Rouges a rassuré durant toute la saison sa défense, avec une présence impressionnante dans son petit rectangle et sur sa ligne de but, alignant comme déjà dit plus haut les clean sheets, et finalement n’ayant encaissé qu’à deux reprises plus d’un but (défaite à l’Antwerp 2-1 et match nul à Courtrai 2-2).
 
(Sources: transfermarkt et Proximus)
 
Vidéo : le 23 février dernier, lors du match au sommet contre Charleroi, Bruges prend rapidement l’avantage grâce à un but de Balanta. En seconde mi-temps, les Zèbres réagissent et sans une formidable détente de Mignolet sur un tir de Gholizadeh, les Carolos auraient sans doute égalisé et ramené un point du Jan Breydel (cf. 2’10  sur la vidéo)