One day, one goal: le but fantôme de Lampard contre l'Allemagne

Football | Quiconque regarde un match de football aujourd'hui ne s'imagine plus vivre sans l'assistance vidéo (VAR) ou sans la technologie sur la ligne de but. C'était un peu différent en 2010. Lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud, le huitième de finale entre l'Allemagne et l'Angleterre aurait pu prendre une autre tournure si la technologie sur la ligne de but avait été disponible. Il suffit de demander à Frank Lampard.

De Pickx

Partager cet article

Le 27 juin 2010, l'Angleterre est éliminée de la Coupe du monde par l'Allemagne. Le match se termine sur un score de 4-1 en faveur de la Mannschaft. Cependant, le score de ce jour-là aurait pu être tout autre. Pour y voir plus clair, il faut revenir à la 38e minute de jeu.

L'Allemagne mène sur le score de 2-1 à ce moment-là. Miroslav Klose et Lukas Podolski ont réussi à mettre les Allemands aux commandes. Matthew Upson a, de son côté, réduit la marque pour les Anglais. A peine une minute plus tard, Lampard pense déjà rétablir l'égalité, mais l'arbitre Jorge Larrionda et le juge de ligne Mauricio Espinosa en décident autrement.

Un mètre derrière la ligne de but

L'ensemble de la phase se déroule en une fraction de seconde. Frank Lampard se retrouve à l'entrée du rectangle et n'hésite pas à tenter sa chance. Sa frappe lobbe Manuel Neuer et vient toucher la barre transversale avant de rebondir sur le sol. Neuer s'empare alors du cuir et lance directement une contre-attaque. Lampard, persuadé que le ballon a franchi la ligne, commence à célébrer le but tout en regardant vers l'homme au drapeau. Ce dernier ne l'agite cependant pas. Le jeu reprend sous les sifflets des spectateurs qui sont persuadés également que le but est valide. Les images de la télévision seront alors implacables: le ballon a bien franchi la ligne d'un bon mètre. Cependant, cela ne change rien au résultat puisque l'assistance vidéo ou la technologie sur la ligne de but n'existent pas encore.

"Je savais tout de suite que le ballon avait franchi la ligne et largement en plus. C'est incroyable que le goal n'ait pas été accordé. Cette décision a compté aujourd'hui. Je ne dirai pas que c'est la raison de notre élimination, mais si nous avions rejoint les vestiaires sur le score de 2-2, le match aurait été différent. Il est vraiment temps d'avoir des aides technologiques sur la ligne de but", a déclaré Lampard après l'élimination de l'Angleterre.

Le conservateur Blatter finit par plier

En raison de cette injustice, les discussions sur l'apport d'une aide technologique aux arbitres ont repris de bon train. Le président de la FIFA, Sepp Blatter, est cependant resté impassible pendant longtemps.

"Avec la technologie, les discussions sur le terrain et en dehors du terrain disparaissent. Et nous ne voulons pas cela. Nous voulons des émotions et de la passion. Le sport doit rester humain", expliqua l'ancien patron de la FIFA à l'époque. Quatre ans plus tard, il devra toutefois se plier à l'avis général et introduire la technologie sur la ligne de but à la Coupe du monde. L'introduction du VAR par la suite a également réparé les mauvaises décisions même si les discussions ne se sont pas arrêtées.

Revivez ci-dessous le but fantôme de Lampard à la Coupe du monde 2010:

Plongez vous également ici dans le One day, one goal d'hier, centré sur la réalisation de Gaizka Mendieta contre Barcelone.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top