Weekly portrait: focus sur Luc Nilis

Mauvaise nouvelle pour Luc Nilis. La crise sanitaire a mis fin prématurément à son contrat avec le VVV Venlo, le club d’Eredivisie où il officiait en tant qu’entraîneur adjoint. Mais l’ex-Diable Rouge reconverti en entraîneur des attaquants espère continuer à transmettre son savoir à la nouvelle génération. 

Weekly portrait: focus sur… Luc Nilis

En janvier 2001, Luc Nilis a décidé de mettre un terme à sa carrière. Quelques mois plus tôt, il avait traversé la Manche pour terminer sa carrière en Angleterre, dans le club d’Aston Villa. Mais une blessure est venue contrecarrer ses plans; une vilaine fracture à la jambe survenue en début de saison. Ce coup d’arrêt fut synonyme de retraite pour le Limbourgeois de 33 ans. Une fin de carrière dans l’ombre pour l'un des joueurs les plus sous-estimés du foot belge.

« Lucky Luc » a fait ses premiers pas professionnels au Winterslag, avant de se faire un nom à Anderlecht sous les ordres de l'entraîneur Aad de Mos et du joueur vedette Marc Degryse. Le jeune vingtenaire prend son envol chez les Mauve et Blanc. Parmi ses meilleurs souvenirs doit figurer la finale de la Coupe des Coupes 1990, perdue contre la Sampdoria mais précédée d’un magnifique parcours ayant vu les Bruxellois battre notamment le FC Barcelone de Johan Cruijff.

Au début des années 90, Nilis était l'un des meilleurs attaquants de Belgique. Mais il n’aura pas la reconnaissance qu’il mérite, puisqu’il ne remporte jamais le Soulier d’or, trophée individuel suprême pour tout footballeur du pays.

En tandem avec Ronaldo au PSV

Après avoir réussi le doublé Coupe-Championnat avec Anderlecht, Nilis franchit la frontière en 1994 pour rejoindre le PSV Eindhoven. Là, il retrouve le coach Aad de Mos. Dans cette équipe remaniée, un diamant brésilien commence à briller: un certain Ronaldo. Plus tard, ce dernier dira de Nilis qu’il était le meilleur partenaire qu’il ait jamais eu. Figo, Pirlo, Guardiola, Vieri, Raul, Zidane, Owen, Kaka, Beckham, Rivaldo, Ronaldinho? Non, face à tous ces grands noms qui ont foulé les mêmes terrains d’entraînement que lui, le double Ballon d’or préfère un Belge, Luc Nilis

En 1995, Nilis est élu meilleur joueur d’Eredivisie, devant Ronald de Boer et Marc Overmars. Et en 1996, il est le meilleur buteur du championnat néerlandais. Ces performances lui apportent enfin la reconnaissance dans son pays natal: ses collègues belges le désignent Footballeur Pro de l’année 1996.

Carrière d'entraîneur

Sa fin de carrière forcée fut une déception immense pour Nilis. Il confessera plus tard, dans l’émission « Characters » de la chaîne flamande Canvas, avoir vécu une période très sombre à l'époque. L’ex-footballeur de haut niveau a plongé dans les circuits de poker illégaux. Son addiction au jeu lui a coûté la majeure partie de sa fortune. En 2006, alors qu’il commençait à manquer d’argent, son vieil ami Stan Valckx lui a tendu la main, en lui proposant de faire partie de l’équipe technique de son ancien club, le PSV. Il y restera quatre ans.

Après une aventure en Turquie en tant qu’assistant coach, Nilis retourne à Eindhoven pour être entraîneur des attaquants. En 2018, l’icône Belge a commencé à travailler comme entraîneur adjoint au VVV Venlo, autre club néerlandais d’Eredivisie. Mais son contrat vient d’arriver à échéance. Avis aux clubs belges: l’un des plus grands talents du pays cherche un emploi

Musique Maestro !

Le sport à la une

L'actu cinéma et séries

L'actu esport

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?