Les moments iconiques des JO: Usain Bolt entre dans la légende

Usain Bolt est sans aucun doute le plus grand sprinter de tous les temps. Durant une décennie, le Jamaïcain a survolé ses adversaires avec une aisance incroyable en empilant les records du monde et les médailles. Mais son plus grand moment de gloire reste assurément son incroyable performance aux JO de 2008. Cette année-là, le coureur est devenu Lightning Bolt.

Les moments iconiques des JO : Usain Bolt entre dans la légende

Alors que les Jeux Olympiques de Pékin s'ouvrent, Usain Bolt, 21 ans, fait partie des favoris sur 100 et 200 mètres. Il est vrai que le jeune Jamaïcain réalise un début de saison 2008 tonitruant. Spécialiste du 200m, Bolt intègre pour la première fois de sa carrière le 100m à son programme cette année-là. Le 3 mai, il réalise la deuxième meilleure performance de tous les temps sur 100m lors de la Jamaica International Invitational en 9 secondes 76. Le record du monde est alors détenu par son compatriote Asafa Powell en 9 secondes 74.

Quatre semaines plus tard, lors du meeting de New-York, Usain Bolt fait encore plus fort. Il établit tout simplement un nouveau record du monde en 9s72 pour son cinquième 100m ! Mais les spécialistes le savent, le phénomène est loin d'avoir atteint ses limites. Et la Chine est là pour le prouver...

La foudre frappe trois fois

Usain Bolt se qualifie aisément pour la finale des Jeux Olympiques début août, sans véritablement puiser dans ses réserves. Il réalise alors des temps de 9 secondes 92 en quart et 9 secondes 85 en demi-finale. Le 16 août, il participe à sa toute première finale olympique. Parti du couloir n°4, Bolt écrase la concurrence et relâche son effort dans les derniers mètres. Qu'à cela ne tienne ! Le Jamaïcain vient de réaliser la meilleure performance de l'histoire: le chrono affiche le temps de 9 secondes 69 !

Une étude de physiciens scandinaves prétend que Bolt aurait réalisé un temps entre 9 secondes 61 et 9 secondes 55 s'il ne s'était pas relâché. Personne ne saura jamais ce qu'il aurait pu advenir de son chrono. Ce que l'on sait cependant, c'est que quatre jour plus tard, la foudre a frappé une nouvelle fois. Cette fois-ci sur 200m, où Bolt a remporté la médaille d'or et également amélioré le record du monde en le plaçant à 19 secondes 30.

Pour parachever son oeuvre, le premier athlète à battre les deux records du monde du sprint court au cours d'une même olympiade glanait une troisième médaille d'or dans le relais 4x100m avec la Jamaïque. Du moins sur le terrain. En 2017, le Comité international olympique disqualifia, en effet, le pays insulaire des Caraïbes à la suite du contrôle positif à la méthylhéxaneamine de Nesta Carter.

Huit titres en trois olympiades

En tout, Usain Bolt sera médaillé à 8 reprises aux JO (Pékin, Londres, Rio). Il est également le premier à avoir conservé ses deux titres au sprint (100m et 200m) sur trois olympiades consécutives. Enfin, le Jamaïcain est le seul à avoir détenu en même temps les records du monde sur 100m et 200m (depuis l'introduction du chronométrage électronique).

En 2017, le roi du sprint terminera sa carrière de la plus mauvaise des manières avec une blessure à la cuisse gauche en finale du relais 4x100m. Il tentera bien une reconversion dans le football par la suite mais sans grand succès. Toujours avec le sourire et avec une décontraction qui lui est propre, cette icône de l'athlétisme et du sport mondial avait l'art d'aussi bien jouer avec les caméras qu'avec nos coeurs...


Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top