Le lexique des films et séries: le remake et le reboot

Le "Voyage du Docteur Dolittle", "Dune", "West Side Story", "Mulan", ... Cette année encore, nous sommes inondés de séries et films originaux auxquels on donne une deuxième, troisième voire même une quatrième vie sur grand écran, à chaque fois dans une version retravaillée. A cet égard, les termes "reboot" et "remake" sont souvent confondus, mais quelle est la différence entre les deux?

Remake

C'est une formule qui a fait ses preuves à Hollywood: sortir les superproductions à succès des vieux cartons pour faire revivre une histoire achevée et en tirer de nouveaux bénéfices.

Redonner vie à une histoire fixe et bien définie, voilà qui colle à la définition d'un remake. On y retrouve les mêmes personnages et les mêmes intrigues que dans l'oeuvre originale. Un bon remake reste ainsi fidèle à l'original en conservant les éléments essentiels de l'histoire et en les plaçant dans un nouveau cadre. Le contexte, l'angle, le décor ou même la structure narrative de l'histoire peuvent varier, tant que la trame n'est pas modifiée. Tout ce qui gravite autour de l'intrigue est ainsi laissé à la créativité, mais son ossature reste quant à elle inchangée.

Avec ses onze Oscars, le drame historique de 1959 "Ben-Hur" est probablement l'adaptation la plus réussie du roman "Ben-Hur: A Tale of the Christ" de Lew Wallace. Depuis sa parution en 1880, ce grand classique a servi de base à quatre longs métrages, une mini-série, un court métrage et deux représentations théâtrales. A chaque fois, la même hisroire fit peau neuve: l'exemple type d'un remake.

Les Sept Mercenaires (1960)

Ce western de 1960 du réalisateur John Sturges est un remake du film japonais "Les Sept Samouraïs", sorti six ans plus tôt. Son histoire épique se déroule en 1586, pendant la mouvementée époque Sengoku au Japon, marquée par des crises internes, des guerres et des troubles sociaux. Le film se concentre sur des fermiers qui engagent des guerriers samouraïs afin de protéger leurs récoltes des voleurs.
 
Dans le remake de Sturges, l'intrigue est téléportée dans un décor américano-mexicain. Un village mexicain y subit le pillage d'une bande de malfaiteurs et sollicite l'aide de mercenaires.
 
Un nouveau remake du film, avec le même titre, est sorti en 2016. Dans ce dernier, des villageois désespérés frappent à la porte de sept chasseurs de primes, joueurs et tueurs à gage, interprétés entre autres par Denzel Washington, Chris Pratt et Ethan Hawke.

Reboot

Le reboot, en revanche, reprend des éléments de l'oeuvre originale et les intègre dans une nouvelle histoire. Il peut s'agir d'un personnage, d'un concept ou autre élément de l'oeuvre source. Par exemple, Batman est un personnage connu depuis quatre-vingts ans, mais toute une série de films et de séries sur le super-héros ont vu le jour au fil des décennies, lui faisant vivre de nouvelles péripéties.

Le scénario du reboot ne doit pas nécessairement coller à l'orignal ou à celui de ses éventuels autres reboots, bien que cela puisse être aussi le cas. Ainsi, le "Star Trek" de 2009 est un "soft reboot" de la franchise: le voyage dans le temps de Spock Prime construit des ponts vers l'ancienne version.
 
Un hard reboot est en revanche complètement autonome. "Batman Begins" (2005), par exemple, ne fait pas référence aux films de Tim Burton ou de Joel Schumacher. Le film de Christopher Nolan constitue le début d'un nouveau chapitre indépendant de la franchise.

Séries

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top