La saison passée, de nombreux coaches étrangers étaient à l’œuvre en Proximus League. Pas toujours avec beaucoup de succès. Certains ont été remerciés, d’autres sont partis de leur propre initiative. Nous sommes partis à la recherche de ces anciens entraîneurs qui sévissent actuellement ailleurs.

Jordi Condom a été du début 2018 jusque vers la fin de 2018 le T1 du KSV Roeselare. L’Espagnol a dirigé le club flandrien durant 26 matches, mais a dû finalement partir à mi-saison pour cause de résultats décevants.

Mais Condom n’est pas resté longtemps au chômage. Le sympathique Catalan a presque immédiatement trouvé un emploi de T2 à Al Arabi (Qatar) pour épauler l’Islandais Heimir Hallgrimsson. Cette collaboration est toujours en cours et essaie depuis deux ans de ramener Al Arabi vers le top. Ce club a connu ses heures de gloire dans les années 90, mais ces dernières années, il n’est plus parvenu à briller. Avant la crise corona, le septuple champion occupait la cinquième place de la Stars League qatariote.

A Al Arabi, Condom dispose notamment d’un joueur comme Hamdi Harbaoui. L’ancen meilleur buteur de la JPL est l’un des sept joueurs étrangers du noyau. Cette saison, le Tunisien en est à 9 buts en quinze duels.