One day, one goal: Loko rend fou le Paris Saint-Germain

Patrice Loko est un inconnu pour les plus jeunes d'entre nous. Pourtant, le natif de Sully-sur-Loire, situé au sud de Paris, fut un buteur redoutable dans les années 90. Avec son club formateur, le FC Nantes, il a notamment inscrit une volée magistrale face au Paris Saint-Germain au terme d'une action mémorable en 1994.

Le FC Nantes n'a pas toujours joué le milieu de classement ou contre la relégation en Ligue 1. Les Nantais ont un palmarès à en faire rougir plus d'un. Octuples champion de France, demi-finalistes de la Coupe des clubs champions européens (l'ancêtre de la Ligue des champions), les Canaris occupaient encore il y a peu le haut du panier.

Patrice Loko, de son côté, a fait toutes ses armes au stade de La Beaujoire. Attaquant remuant et dévoreur d'espaces, il a contribué grandement aux exploits du FC Nantes au début des années 90. Ses performances lui ont notamment permis d'être appelé en équipe de France par Gérard Houiller en 1993.

Il fallait cependant attendre la saison 1994-1995, après une année de blessures, pour assister à l'envol du buteur d'1m78.

Un but de champion

Cette année-là, le FC Nantes survole le championnat et le remporte en effaçant le record d'invincibilité sur une saison. De la 1ère à la 32e journée, les coéquipiers de Patrice Loko, qui terminera meilleur buteur de la compétition avec 22 réalisations, sont irrésistibles.

Dès l'entame du championnat, les Canaris veulent impressionner leurs adversaires. Auréolé de trois victoires et d'un match nul, Nantes reçoit le Paris Saint-Germain lors de la 5e journée le 19 août 1994. Bien loin de la version quatarie actuelle, les Parisiens sont toutefois emmenés par des légendes comme David Ginola et George Weah.

Les Nantais, eux, peuvent s'en remettre à un trio d'attaque exceptionnel composé de Loko, Nicolas Ouédec et de Reynald Pédros, récent double vainqueur de la Ligue des champions féminine en tant qu'entraîneur de l'Olympique lyonnais. Derrière, Christian Karembeu et Claude Makelele font le sale boulot.

Un seul but va être marqué au cours de la partie. Et quel but ! Sur une remise en jeu disputée aux abords de la surface parisienne, Loko contrôlait le cuir de la poitrine et le remettait en retourné à Pédros. Ce dernier ne laissait pas le ballon toucher le sol et rejouait immédiatement avec Loko qui s'était faufiler dans le rectangle. En plein vol, l'attaquant décochait une volée surpuissante qui venait se loger dans la lucarne du pauvre Bernard Lama.

Un départ au PSG

Si ce but était exceptionnel, il n'était nullement dû à la chance. Il caractérisait alors le jeu "à la nantaise", fait de passes en un temps. Cependant, il ne ressemblait pas au fameux tiki-taka du FC Barcelone. Non, la possession importait peu les Nantais. Tout ce qu'ils voulaient, c'était remonter le ballon le plus vite possible en profitant des espaces laissés par l'adversaire dans son replacement.

À la sortie de cette saison exceptionnelle, Patrice Loko décrochait un contrat au Paris Saint-Germain. La suite de sa carrière était surtout marquée par une finale de Coupe des Coupes perdue face au FC Barcelone sur un but de Ronaldo en 1997. Après avoir disputé 352 matches et inscrit 92 buts en Ligue 1, avec des clubs comme Lorient ou Montpellier à la fin des années 90, il termina sa carrière à l'AC Ajaccio en 2004.

Ligue 1

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top