Le KRC Genk à l'honneur ce vendredi

Pandémie de Covid-19 oblige, tous les évènements sportifs ont été annulés ou reportés pour les prochaines semaines. En attendant le retour des grandes compétitions, Proximus Sports adapte la programmation de ses chaînes et vous propose de revivre, chaque jour, des évènements qui ont marqué l'actualité sportive de la saison ou de la décennie. Ce vendredi, focus sur le champion en titre en Jupiler Pro League: le Racing Genk.

Zulte Waregem-Genk (19 janvier 2020)

Genk a longtemps dû lutter pour obtenir une place dans le top 6 cette saison. Zulte Waregem fut notamment l'un de ses adversaires directs. Alors, à la reprise du championnat après la pause hivernale, lorsque les deux équipes s'affrontent, les Limbourgeois n'ont pas d'autres choix que de ramener quelque chose du stade Arc-en-Ciel.

Les troupes d'Hannes Wolf vont réaliser un match sérieux. La nouvelle recrue norvégienne Kristian Thorstvedt débloquera la situation en première période avant que les Limbourgeois n'inscrivent deux nouveaux buts après le repos. Ce succès permettait alors à Genk de prendre la sixième place du KV Malines.

Revivez le premier match de Genk après la pause hivernale dès 10h05 sur Proximus Sports 1.

Genk-Charleroi (1 février 2020)

Genk avait du pain sur la planche lors de la 24e journée de championnat. Les Limbourgeois reçevaient, en effet, le Sporting de Charleroi qui restait sur une série de 13 matches sans défaite.

Les Limbourgeois ont cependant réussi à prendre le meilleur sur les troupes de Karim Belhocine. Pour la première de Thomas Didillon entre les perches, Genk l'a emporté en s'en remettant à son milieu de terrain Patrik Hrosovsky pour faire la différence peu de temps avant le repos. Jere Uronen aurait déjà pu mettre l'équipe locale aux commandes s'il n'avait pas manqué la conversion d'un penalty après seulement 14 minutes de jeu.

Revivez le succès court mais précieux de Genk face à Charleroi dès 13h05 sur Proximus Sports 1.

Genk-Anderlecht (23 août 2019)

Pour le compte de la 5e journée de Jupiler Pro League, le Racing Genk accueillait le Sporting d'Anderlecht, toujours à la recherche de sa première victoire en championnat.

Les Bruxellois prenaient d'entrée le contrôle du ballon, comme toujours depuis l'entame de la saison, et faisaient mal à Genk sur les côtés. Cependant, les Mauve et Blanc ne parvenaient pas à se montrer efficace. La physionomie de la deuxième période était tout autre. Les Limbourgeois revenaient avec les crocs et ouvraient le score après seulement dix minutes de jeu grâce à l'inévitable Mbwana Samatta. La soupe à la grimace continuait ensuite pour Anderlecht qui perdait tour à tour sur blessure Vincent Kompany et Philippe Sandler.

Revivez le choc entre Genk et Anderlecht dès 15h50 sur Proximus Sports 1.

Genk-Naples (2 octobre 2019)

Après avoir mordu la poussière au FC Salzburg lors de la première journée de la phase de poules de la Ligue des champions, le Racing Genk devait se reprendre devant ses supporters. Naples, qui venait de battre le champion en titre Liverpool, semblait cependant un ton au-dessus.

Cependant, un match de football n'est jamais joué d'avance. Les Limbourgeois, héroïques, vont tenir le coup toute la rencontre. Parfois avec de la chance (les montants limbourgeois trembleront trois fois), parfois avec l'adresse de leur portier Gaëtan Coucke, Genk obtiendra finalement son premier point dans la compétition.

Revivez le match héroïque de Genk face à Naples dès 19h15 sur Proximus Sports 1.

Ostende-Genk (7 mars 2020)

Alors qu'il ne reste que deux journées pour se qualifier pour les playoffs 1, le Racing Genk sait qu'il doit impérativement remporter ses deux derniers matches pour figurer parmi les six meilleures équipes du pays. À Ostende, en lutte contre la relégation, les Limbourgeois vont cependant passer par toutes les émotions.

Pris à la gorge d'entrée de match, Genk perdait son capitaine Sébastien Dewaest sur blessure dès la 32e minute de jeu. Pire encore, les troupes d'Hannes Wolf rejoindront les vestiaires avec un désavantage d'un but, concédé à deux minutes du repos. Seule éclaircie dans la grisaille, le deuxième carton jaune reçu par le milieu de terrain ostendais Louis Verstraete juste avant le repos.

La supériorité numérique des Genkois allait se faire ressentir dès l'entame de la deuxième période. Les Limbourgeois égalisaient sur penalty après seulement trois minutes de jeu. La confiance avait alors changé de camp. Trois nouveaux buts seront inscrits par Genk, contre un seul pour Ostende. Un succès précieux qui permettait aux pensionnaires de la Luminus Arena d'y croire encore pour les playoffs 1.

Revivez le match survie de Genk à Ostende dès 21h05 sur Proximus Sports 1.

Jupiler Pro League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top