Un fort accent belge dans le chef-d'œuvre de Lars Von Trier "Nymphomaniac"

Cinéma | Pour ce deuxième épisode de notre enquête sur les Belges dans les films et séries internationaux, notre attention s’est portée sur "Nymphomaniac". Outre son casting de stars, ce chef-d'œuvre de Lars Von Trier donnait également un petit rôle à l'acteur flamand, Michaël Pas.

De Proximus

Partager cet article

Le cinéaste danois Lars Von Trier n'est pas une petite figure du cinéma. Maître provocateur et enfant terrible de la scène cinématographique, il nous a déjà offert des chefs-d'œuvre comme "Dancer in the Dark" et "Antichrist".

Pour son très controversé mélodrame "Nymphomaniac", qui dans sa version originale durerait pas moins de cinq heures et demie, Von Trier a pu faire appel à un véritable casting de stars : Charlotte Gainsbourg, Stellan Skarsgård, Shia LaBeouf, Uma Thurman et Willem Dafoe, entre autres. Mais dans ce film sombre et érotique, il y avait aussi de la place pour un acteur flamand...

Exploration de la sexualité

"Nymphomaniac", qui sera finalement présenté au grand public en deux volumes de deux heures chacun, raconte la vie d'une certaine Joe (Charlotte Gainsbourg). Lorsque Seligman (joué par Skarsgård) la trouve à moitié morte dans la rue et la ramène chez lui, Joe lui révèle peu à peu l'histoire de sa vie.

Joe, 50 ans, avoue qu'elle est nymphomane (accro au sexe), un penchant qu'elle a découvert très jeune. Les deux adultes se racontent alors leurs expériences sexuelles, loin d'être innocentes. L'intellectuel juif Seligman, sobre et asexué, l'interrompt cependant à plusieurs reprises pour s'absorber complètement et établir des parallèles avec des fantasmes sur la pêche à la mouche ou la ligne de Fibonnaci.

Si vous vous attendiez à un film pornographique, cela vaut le coup. Le film est plein de scènes de sexe (explicites), entrecoupées d'une dose nécessaire d'humour et de réflexion. Lars Von Trier lui-même a déclaré : "Le sexe est trop sérieux que pour être laissé à l'industrie du porno".

Un fort accent belge

Ce que beaucoup ignorent, c'est que l'empreinte de Von Trier a une forte influence belge. Par exemple, le réalisateur s'est rendu à Gand quelques semaines pour tourner certaines des scènes les plus érotiques.

Des Belges apparaissent également dans le film. Au départ, trois acteurs flamands devaient faire partie du casting, mais le Danois a finalement été obligé de couper Lien Van de Kelder au montage final.

Ivan Pecnik, connu pour ses différents personnages dans "Tegen de Sterren Op", apparait bien dans le film. Mais c'est surtout Michaël Pas qui a obtenu un joli rôle, puisqu'il interprète la version plus âgée de Jérôme, l'un des amants de Joe. Pour l'acteur flamand, connu pour ses rôles dans "Kulderzipken" et "Code 37", le monde de l'érotisme était un territoire inexploré, mais cela n'a pas empêché Lars Von Trier de lui donner le rôle.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top