One day, one goal: le supersub Solskjaer offre la C1 à Manchester United

En mai 1999, Manchester United a longtemps cru que la deuxième Ligue des champions de son histoire allait lui passer sous le nez. Il a fallu attendre les ultimes instants pour que les Anglais renversent le Bayern de Munich. L'homme qui a permis ce retournement de situation se nommait alors Ole Gunnar Solskjaer.

Ole Gunnar Solskjaer était un incroyable buteur. En 365 apparitions avec Manchester United, qui restera sa seule expérience à l'étranger, le Norvégien a inscrit la bagatelle de 127 buts, soit un peu plus d'un but tous les trois matches. Pourtant, l'attaquant d'1m78 est surtout resté dans les mémoires pour ses exploits forgés après être monté au jeu. Le 26 mai 1999, il a définitivement acquis le surnom de "supersub" en finale de Ligue des champions face au Bayern Munich.

Un match dominé par le Bayern

Dans un Camp Nou garni de pas moins de 90 045 spectateurs, les Allemands ont pourtant pris le meilleur des départs. Mario Basler trompait, en effet, Peter Schmeichel, qui disputait son dernier match sous les couleurs mancuniennes, sur coup franc après seulement six minutes de jeu.

La formation d'Ottmar Hitzfeld n'était alors que très rarement inquiétée au cours de la partie. Le libéro Lothar Matthäus gérait d'une main de maître les temps forts et les temps faibles de son équipe. Les Bavarois profitaient également des contres pour mettre en danger la défense anglaise. Par deux fois, les tentatives de Mehmet Scholl et Carsten Jancker trouvaient le poteau.

Dans le camp d'en face, Alex Ferguson, privé de Roy Keane suspendu, ne trouvait pas de solution malgré la présence sur le terrain de joueurs comme Ryan Giggs, David Beckham, Andy Cole ou Dwight Yorke. L'entraîneur écossais décidait alors de lancer au combat Teddy Sheringham, à la 67e, puis Ole Gunnar Solskjaer à neuf minutes du terme.

Un final renversant

Ces deux changements allait modifier complètement la face de la rencontre. Dans le temps additionnel, l'attaquant anglais Sheringham parvenait tout d'abord à égaliser à la suite d'un corner de Beckham. Le futur milieu de terrain du Real Madrid bénéficiait ensuite d'un ultime corner pour tenter d'arracher une victoire inespérée. À la réception du centre, Sheringham remisait alors astucieusement vers Solskjaer, isolé, qui trompait à bout portant le pauvre Oliver Kahn laissé à l'abandon par sa défense. En deux minutes, Manchester United venait de changer le cours de l'histoire.

En 2008, les Mancuniens soulèveront une troisième fois le trophée de la Ligue des champions. Dix ans plus tard, Ole Gunnar Solskjaer, reconverti entraîneur, prendra les rênes des Red Devils. Si les Anglais semblent loin de pouvoir à nouveau brandir la Coupe aux grandes oreilles, rien ne dit qu'ils ne sortiront pas très bientôt de leur boîte pour coiffer tout le monde au poteau. Qu'en dis-tu Baby-face Killer ?

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?