Le onze-type de la Proximus League cette saison // ATTAQUANT DE POINTE // Thomas Henry (OHL)

Challenger Pro League |
Pendant la compétition régulière, nous avons demandé à des fins connaisseurs de la Proximus League (entraîneurs, entraîneurs-adjoints, journalistes et consultants) de nous communiquer leur équipe de la semaine après chaque journée. Sur base de leurs choix, nous avons pu composer notre 'onze-type de l'année', organisé en 4-3-3.
 

De Tagtik

Partager cet article

Thomas Henry est évidemment un choix indiscutable à la pointe de l'attaque de notre équipe-type de la saison. Cette année, le joueur français à remporté le trophée de meilleur buteur de la Proximus League avec un boulevard d'avance sur ses concurrents et il a également fait tomber le record du nombre total de buts inscrits en Proximus League, détenu jusque là par Dylan De Belder. 
 
Avec 15 buts et 3 assists, Thomas Henry est également le joueur le plus décisif du championnat. Aucun joueur de D1B n'est impliqué dans autant de buts que l'attaquant de pointe d'OHL. S'il n'est pas toujours très séduisant à voir jouer, même dans les rencontres où il est invisible, il est capable de gagner le match à lui tout seul, d'un coup de patte magique. Repris 8 fois dans notre équipe de la semaine, il est un des trois joueurs les plus régulièrement cités par notre panel d'experts.
 
Sans concurrent
 
Aucun attaquant de pointe n'a pu soutenir la comparaison avec lui cette saison. Marius Noubissi s'est bien repris en fin de deuxième période mais il a été trop irrégulier pour être régulièrement cité par notre jury. Et contrairement aux années précedentes (Rocha, De Camargo, Henry, Niakaté, Noubissi, ...), les satisfactions ont été rares à ce poste en Proximus League, millésime 2019/2020.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top