La saison 2019/2020 de la Jupiler Pro League est à l’arrêt. Pour certains, elle est en mode pause prolongée, pour d’autres, plus pessimistes, le coronavirus a sifflé la fin du match. L’avenir nous dira ce qu’il en est. En attendant, nous vous proposons de revenir sur le parcours des 16 équipes de l’élite et de le commenter.
 
Le Great Old veut rejouer les premiers rôles dans le football belge. Et le matricule 1 est en train de réussir son pari. Avec l’expérimenté Laszlo Bölöni sur le banc, avec Dieumerci Mbokani qui a encore toujours les jambes et le sens du but de ses 20 ans, avec un mercato estival qui a amené Steven Defour et Kevin Mirallas au Bosuil, l’Antwerp s’est en tout cas doté des armes pour jouer le podium.
 
Et l’Antwerp n'a pas tardé à déposer sa carte de visite sur la table du chmpionnat avec un 12 sur 15 (et 5 buts et 3 assists de Dieumerci Mbokani) lors des cinq premières journées et un honorable 20 sur 30 après dix journées. Ensuite, les Anversois ont encore engrangé un 18 sur 30, avec notamment une victoire (2-1) contre le Club de Bruges (la seule défaite concédée par les Blauw en Zwart en JPL cette saison). Enfin, lors des 9 dernières journées, les Reds du Bosuil ont ajouté encore 15 points dans leur escarcelle pour se nicher à une belle quatrième place.
 
L’équipe de Bölöni peut se targuer d’avoir la troisième meilleure attaque et la troisième meilleure défense de la JPL. Et surtout, cette saison, de briller à domicile en affichant un brevet d’invincibilité devant ses supporters (10 victoires, 4 partages). Néanmoins, contre les équipes du top 6, le bilan est nettement plus décevant, car si le Great Old a été la seule équipe à avoir battu le Club cette saison, le 12 sur 30 obtenu face aux équipes du top 6 ne lui permet pas d’aborder d’éventuels Play-offs 1 avec un optimisme débordant. 
 
Les stars de l’Antwerp FC en JPL
 
Dieumerci Mbokani : l’attaquant congolais a débuté la saison en force, empilant les buts et délivrant des assists à tire-larigot. En 2020, ses stats pourraient laisser penser à une courbe rentrante, mais le rôle de Dieu cette saison dépasse celui d’un simple buteur. Pivot, premier défenseur du Great Old, l’ex-Soulier d’Or aurait peut-être mérité cette saison de recevoir un nouveau trophée cette saison. En tout cas, il est impliqué dans 51% des buts de son équipe !
 
Sinan Bolat : gardien d’expérience, l’ex-gardien du Standard est comme un poisson dans l’eau au Bosuil. 5 clean sheets cette saison, mais surtout une présence dans les buts qui rassure son équipe et qui lui donne une solide assise.