One day, one goal: au bout du suspens, Agüero offre le titre à City

Le 13 mai 2012, Sergio Agüero est devenu un héros à Manchester City. Lors des ultimes secondes de la saison, l’Argentin offre aux Citizens un titre qui se faisait attendre depuis 44 ans. Un scénario digne d’Hollywood.

C’est sans doute l’un des moments les plus fous de l’histoire récente du championnat anglais. Rarement une saison ne fut aussi haletante jusqu’au bout. Il aura fallu attendre les ultimes minutes de la dernière journée pour connaître le champion. 

Les deux concurrents au titre n’étaient autres que les deux clubs rivaux de Manchester. Alors que United se voyait sacré, Sergio Agüero, dans le temps additionnel, est venu doucher tous leurs espoirs.

Une rivalité bien anglaise

À l’entame de la 38e journée du championnat anglais, les deux clubs de Manchester sont à égalité au classement. Toutefois, City part avec un avantage grâce à une meilleure différence de buts. Les coéquipiers de Vincent Kompany doivent donc faire au minimum aussi bien que United pour être sacrés champions.


Ce titre, les supporters l'espèrent ardemment. Le dernier remonte à 1968 et, depuis lors, Manchester City a connu un triste déclin. Mais depuis leur arrivée en 2008, des investisseurs émiratis ont redonné, à coups de millions, un certain lustre au club. Un premier trophée se fait dès lors attendre pour affirmer cette nouvelle ère. 

Manchester United vit au contraire une période dorée: le club est champion en titre et fait partie du top européen. Les Reds Devils désirent ajouter un nouveau titre à leur collection, qui plus est contre le grand rival. Ils ne sont néanmoins pas maîtres de leur destin, à cause de cette différence de goals défavorable.

Manchester United met la pression

Pour cette ultime journée, United reçoit Sunderland, tandis que City accueille les Queens Park Rangers. Comme s’il n’y avait pas assez de suspens, les deux matchs se jouent en même temps. Les staffs et les fans devront donc avoir un oeil sur chaque match pour savoir quelle équipe sortira victorieuse de cette confrontation à distance

Le premier coup d’éclat vient des Reds Devils. À la 20e minute, l’attaquant vedette Wayne Rooney ouvre le score contre Sunderland. Mais City réagissait quelques minutes plus tard, Zabaleta donnant l’avantage aux siens face à QPR. 

En seconde période, City se fait doublement surprendre. Djibril Cissé (52e) et Jamie Mackie (66e) renversent la situation pour QPR, pourtant réduits à 10. Le silence s’abat alors sur l’Etihad Stadium. Le score actuel donne l’avantage à Manchester United. Au moment d’entrer dans le temps additionnel (fixé à 6 minutes par l’arbitre), c’est toujours 2-1 pour QPR.

Aguëro, au bout du suspens

De son côté, United tient le score et engrange les 3 points qui les placent virtuellement devant City. Dès la fin du match, supporters, joueurs et membres du staff se ruent sur leurs écrans pour suivre la fin du match de leur rival. Plus les secondes défilent, plus le sacre se rapproche.

À la 92e, Edin Dzeko égalise pour City et redonne espoirs aux siens. Il leur reste quatre minutes pour planter un troisième goal synonyme de victoire et de titre. C’est alors que Sergio Agüero fait parler son sens du but. L’Argentin pénètre dans la surface avec le ballon. D’un crochet, il efface le défenseur devant lui et se trouve seul face au gardien de QPR. Il arme alors une frappe puissante, qui vient se loger dans les filets

C’est tout un stade qui explose. Ce but à la dernière minute change tout. City remporte le titre, après plus de 40 ans de disette. Pour les Reds Devils, c’est la douche froide. Alors qu’ils se voyaient déjà champions, Sergio Agüero balaye tous leurs espoirs

C’est ce genre de moments qui fait vibrer tous les amateurs de football. Un scénario hollywoodien qui aura marqué l’histoire du championnat anglais. Si vous demandez aux supporters de City, nul doute qu’ils vous diront que c’est le but de la décennie, voire du siècle. Du côté de United, c’est un moment qu’on préfère oublier

Revivez ce goal ci-dessous! 

Football

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top