Les supporters qui il y a quelques années faisaient le déplacement en D2 au KMSK Deinze se souviendront sans doute encore de la ‘colline’. Une pelouse inclinée qui offrait un champ de vision unique depuis la tribune visiteurs. Mais les nouveaux propriétaires de Deinze veulent y remédier.

Le club s’active ainsi à construire un stade de football autosuffisant. Dans un premier temps, le stade sera agrandi à 8.000 places, dont 5.000 places assises pour ensuite, dans une phase ultérieure, construire un immeuble avec 75 appartements, un hôtel avec 80 chambres, un complexe de bureaux de 4.000 mètres carrés et un parking en surface avec 200 places.

Grandes ambitions

Fin 2021, le stade devrait être complètement terminé alors que les travaux ne commencent qu’en 2020. Un projet prestigieux, donc, qui cadre totalement avec les ambitions du président Denijs Van De Weghe. Celui-ci s’était récemment adressé aux supporters sur le site officiel pour préparer le passage chez les pros.

"Nos supporters peuvent être tranquilles. Le coronavirus ne tempère pas nos ambitions. Nous voulons être assurés de la montée le plus rapidement possible pour constituer un noyau solide autour des actuels joueurs en le renforçant de quelques pros » disait-il.

Stage hivernal

A présent que la montée est entérinée, le club passera sans doute rapidement à l’action. Car l’ambition de Van De Weghe ne se limite pas à la 1B. A terme, il veut rejoindre l’élite pour concurrencer les « grands voisins » du KAA Gent et de Zulte-Waregem.

Détail piquant : alors que pas mal de clubs de la Proximus League étaient restés cet hiver en Belgique ou dans les pays voisins pour préparer la seconde partie de la saison, Deinze s’était rendu en Espagne. Apparemment, les joueurs ont payé un quart du montant de leur poche.