Il n'y a pas que Lokeren qui soit en crise en ce temps très sombres pour les clubs de football. Le KSV Roeselare semble lui aussi en difficulté. Les Flandriens ont reçu un avis négatif de la commission des licences et espèrent un miracle venu de Chine...
 
Het Nieuwsblad indique en effet que les joueurs de Roulers ne sont plus payés depuis janvier et que le reste du personnel du club est aussi en attente d'une partie de sa rémunération. La commission des licences attendrait des garanties supplémentaires, à hauteur de 4 millions d'euros, pour accorder une licence pro à Roulers pour la saison prochaine.
 
Cet argent pourrait éventuellement venir de la poche de la propriétaire Xiu Li Dai. L'année passée déjà, cette femme d'affaires chinoise voulait se débarrasser de Roulers, mais suite à l'intervention du PDG brésilien Marco Manso, elle ne l'avait pas fait. Le quotidien flamand rapporte que, selon des sources internes, il y a peu d'espoir que Mme Dai injecte de l'argent frais ou qu'un nouveau propriétaire puisse être trouvé à court terme.