Aujourd’hui dans l’histoire de la musique: l’anniversaire du clip "I Want to Break Free"

Peu de clips ont autant marqué leur époque que celui du tube " I Want to Break Free" de Queen. Le groupe de rock britannique a enregistré ce clip il y a 36 ans aujourd’hui. Il a figuré comme numéro 1 dans bien des classements musicaux depuis. Revenons sur l’enregistrement de ce single à succès.

Le 22 mars 1984, le réalisateur David Mallet et les membres de Queen ont uni leurs forces à nouveau pour enregistrer le clip de leur dernier single, "I Want to Break Free". Le producteur britannique avait déjà travaillé avec le groupe pour le clip "Bicycle Race" en 1978.

Le tournage de ce clip emblématique a débuté le 22 mars 1984 dans les studios Limehouse, un complexe de studios de télévision au milieu de la zone portuaire de Canary Wharf, alors déserte. Contrairement aux Abbey Road Studios, ce complexe n’a pas fait long feu: après à peine 2 ans d’enregistrements, les studios ont cédé la place aux gratte-ciels des superpuissances financières comme HSBC et Credit Suisse.

Parodie

Le clip s’ouvre sur un plan des toits d’un quartier ouvrier britannique, en parodie à la série télévisée « Coronation Street ». Quelques instants plus tard, on peut voir Freddie Mercury parader dans un salon en jupe courte et avec sa légendaire moustache.

Cette idée disruptive de faire apparaître la figure emblématique du groupe Queen en tenue féminine aurait été une idée de la femme du batteur Roger Taylor, mais ce n’est pas un fait avéré. Taylor était connu pour être le premier à faire des blagues. « Nous avons fait des clips épiques par le passé, et maintenant nous voulions nous amuser. Nous voulions que nos fans sachent que nous ne nous prenons pas au sérieux et que nous pouvons rire les uns des autres. Je pense que nous l’avons bien prouvé », a déclaré le batteur dans une biographie des années 80.

Un énorme succès

Le clip a fait de "I Want to Break Free" un énorme succès à travers l’Europe. En Belgique et aux Pays-Bas, le tube fut directement premier du classement. Côté britannique, la chanson est restée dans les charts pendant plus de 15 semaines. Notons qu’elle a également été un succès en Amérique du Sud et en Afrique du Sud, où elle s’est enrichie d’un message social. Ce titre est en effet devenu le véritable emblème des innombrables citoyens qui se sont sentis opprimés par l’apartheid et les régimes dictatoriaux.

Il n’y a qu’aux Etats-Unis que le clip n’a pas été un succès. Le téléspectateur américain moyen n’a pas accroché à l’humour de cette parodie et a considéré que le clip faisait surtout la promotion de l’homosexualité et du travestissement. MTV a même refusé de le diffuser. « A l’époque, MTV était plutôt frileux. Tout ce qu’ils ont apporté, c’est de la musique dans le style de Whitesnake », a commenté plus tard Roger Taylor, furieux. 

"I Want to Break Free" reste une chanson très bien notée dans les charts. La sortie du film "Bohemian Rhapsody" en 2018 a de nouveau mis le groupe Queen et ses nombreux hits sur le devant de la scène.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?