Cette saison également, de nombreux joueurs ont été prêtés en Proximus League. Tous ont voulu obtenir ainsi le plus de temps de jeu possible pour convaincre leur employeur de leurs qualités. Mais dans une compétition aussi difficile que la Proximus League, tant du point de vue physique que mental, cela ne va pas de soi.

Beaucoup n’ont eu que peu de temps de jeu, d’autres ont eu trop de malchance pour pouvoir se montrer et d’autres enfin se sont révélés de parfaits jokers dans les situations critiques.
Ainsi, on attendait beaucoup de Rubin Seigers (Beerschot), mais le joueur prêté par le KRC Genk a vu ses débuts prometteurs tomber à l’eau pour cause de blessure. Jeremy Perbet, le buteur expérimenté, a débarqué également en Proximus League, mais est tombé sur la concurrence de Thomas Henry à l’OHL. Néanmoins, malgré son nombre limité de minutes de jeu, il est parvenu à déposer sa carte de visite. Il a ainsi inscrit 5 buts en moins de 500 minutes de temps de jeu.

Cinq joueurs en prêt ont cependant trouvé facilement leurs marques dans leur nouvelle équipe pour engranger plus de 1500 minutes de jeu. Ils pourront retourner la tête haute dans leur club, avec les Po2 ou les Play-downs dans les jambes.


1. Siemen Voet (Roeselare - Club Brugge): 2160 minutes (2 goals, 0 assists) 
2. Jun Amano (Lokeren - Yokohama FM): 1998 minutes (3 goals, 2 assists) 
3. Berke Ozer (Westerlo - Fenerbahce): 1980 minutes (6 clean sheets)
4. Amine Khammas (Lommel - KRC Genk): 1791 minutes (0 goals, 0 assists) 
5. Giorgi Beridze (Lokeren - AA Gent): 1556 minutes (5 goals, 1 assist)