One day, one goal: le one-man-show d'Ibrahimovic contre l'Angleterre

De nombreuses compétitions de football ont été interrompues à la suite de la propagation du nouveau coronavirus. L'occasion est donc belle de revenir chaque jour sur un but qui a marqué l'histoire du ballon rond. Aujourd'hui: focus sur l'incroyable invention de Zlatan Ibrahimovic contre l'Angleterre.

Ibrakadabra marque déjà l'histoire du nouveau stade

Nous sommes le 14 novembre 2012. La trêve internationale permet à de nombreux pays de s'affronter en match amical. Les Pays-Bas et l'Allemagne partagent l'enjeu 0-0, la France s'impose en Italie (1-2) et l'Espagne dispose facilement du Panama (1-5). Mais la rencontre qui va nourrir longuement les discussions oppose la Suède à l'Angleterre.

La Suède va alors l'emporter 4-2 dans une rencontre qui marque les débuts de Raheem Sterling sur la scène internationale. Pourtant, Stockholm, qui inaugure son nouveau stade national, ne se lèvera que pour un seul homme: Zlatan Ibrahimovic. Le phénomène suédois, qui jouait alors au PSG, marquera ce jour-là un quadruplé.

Ibra ouvre le score après 20 minutes, mais les Suédois concèdent deux buts avant le retour aux vestiaires des oeuvres de Welbeck et Caulker. Il faut ensuite attendre la 78e minute de jeu pour assister à l'égalisation d'Ibrahimovic. Cinq minutes avant la fin du temps réglementaire, le buteur suédois inscrit un nouveau but et permet aux siens de repasser devant.

Zlatan fait du Zlatan

Le Suédois devient par la même occasion le premier joueur depuis Marco van Basten en 1988 à réaliser un triplé contre l'Angleterre. Mais ce fait de match ne suffisait pas à Zlatan. À la 91e, il décidait de faire encore plus fort. Le quatrième et dernier but d'Ibra restera, en effet, dans l'histoire du football comme l'un des plus beaux buts de la dernière décennie.

Dans les ultimes instants de la rencontre, l'Angleterre se porte une dernière fois à l'attaque. La défense suédoise se dégage alors tant bien que mal en propulsant le ballon aussi loin que possible. Le portier anglais Joe Hart anticipe bien la trajectoire du ballon mais il est obligé de le jouer de la tête. Zlatan, parti à sa rencontre, anticipe bien le coup et se recule pour disputer le cuir. C'est à ce moment-là qu'il tente un geste fou, une bicyclette incroyable à plus de 35 mètres du but. L'arrière central de l'Angleterre Ryan Shawcross donne alors toutes ses forces pour empêcher le ballon de franchir la ligne, sans toutefois y parvenir. Ibrahimovic, dans un état de grâce, décide ensuite d'enlever son maillot pour communier avec un public en délire.

"Pas mal"

Après le match, Ibrahimovic a accordé une interview pour le plus grand plaisir de ses fans. Sa réaction fut, comme très souvent, épique. "Mon quatrième but ? Oui, il était pas mal. Mais j'ai trouvé mon premier but de la soirée plus spécial. C'était le premier but dans notre nouveau stade national."

Ce soir-là, Steven Gerrard a également disputé son 100e match sous le maillot de l'Angleterre. Il n'a pas pu s'empêcher de féliciter Ibra. "Ce fut l'un des plus beaux buts qu'il ma été donné de voir en direct. La performance de Zlatan ce soir était de classe mondiale."

Quelques mois plus tard, le 13 janvier 2013, Ibrahimovic a reçu le Prix Puskas de la part de la FIFA récompensant le plus beau but de l'année.

Revivez le but d'anthologie de Zlatan avec les commentaires en anglais et en suédois ci-dessous:

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top