De la guerre à la Ligue des champions: la vie mouvementée de Josip Ilicic

A 32 ans, l'attaquant slovène Josip Ilicic a réalisé un remarquable exploit hier. Son quadruplé à Valence a propulsé l'Atalanta en quart de finale de la Ligue des champions. Portrait d'"Ilciclone".

De la guerre à la Ligue des champions: l'itinéraire mouvementé de Josip Ilicic

Quatre buts lors du match retour contre Valence: Ilicic est entré dans l'histoire hier. Si le coronavirus perturbe actuellement le monde du sport, le milieu offensif, lui, gardera sans doute un très beau souvenir de cette période faste de sa vie. Une vie qui n'a pas toujours été rose.

Une enfance agitée

Ilicic voit le jour à Prijedor, en Bosnie-Herzégovine. Il perd son père à l'âge d'un an et c'est donc sa mère qui assure son éducation. Durant la guerre civile bosniaque, le nettoyage ethnique qui a lieu dans sa ville natale tue plus de 3.000 Bosniaques et Croates bosniaques. Menacée, la famille Ilicic, qui a des racines croates, prend la fuite.

Le jeune Josip s'installe alors à quelque 230 kilomètres de là, dans la ville slovène de Kranj. À cette époque, la région regorge de jeunes sportifs talentueux. Josip apprend le football aux côtés de son frère aîné Igor. Tâter le ballon lui permet de s'évader et de ne pas penser aux horreurs qui se déroulent dans son pays d'origine. Entre 1992 et 1995, la guerre civile bosniaque fait 100.000 morts, dont 60% de militaires. Quelque 2,2 millions d'habitants de Bosnie ont dû abandonner leurs foyers.

Vers l'âge de six ans, Ilicic suit l'exemple de son frère aîné et s'inscrit au club de football local Triglav Kranj. Il s'y entraîne avec du matériel professionnel: un nouveau monde s'ouvre alors pour le petit garçon, qui jusqu'alors ne jouait au football qu'entre les quatre murs de sa maison.

Etoile montante

Josip est alors convaincu que le football est fait pour lui. De 1995 à 2006, il y joue chaque jour pendant des heures, avant de filer au NK Britof, au nord de Kranj. Il y reste un an, avant de faire ses débuts professionnels en deuxième division slovène à l'âge de 19 ans, au SC Bonifika. Ce talent naturel a rapidement suscité l'intérêt d'un club de première division de la capitale slovène: le NK Interblock.

Peu après son transfert à Interblock en 2008, Ilicic se révèle comme l'un des plus grands talents du football slovène. Mais la roue tourne: lors de la saison 2009-2010, Interblock est relégué en deuxième division. Le club entreprend des profondes réformes et Ilicic se retrouve sur le banc des réservistes. Furieux, il envisage de mettre fin à sa carrière à l'âge de 21 ans. Jusqu'à ce que Maribor vienne à sa rescousse.

Le grand Josip (1,90 m) n'a pas le flair d'un Dries Mertens, le style d'un Andrea Pirlo ou les pieds rapides d'un Eden Hazard. Il se distingue plutôt par sa capacité à empiler les buts. À Maribor, Ilicic se fait remarquer en marquant des buts importants en Europa League.

Contre Palerme, en éliminatoires de l'EL, il inscrit le but de la victoire. Le club sicilien, impressionné, engage le Slovène et son coéquipier Armin Bacinovic contre un montant de 2,3 millions d'euros. La même année, il fait ses débuts avec l'équipe nationale slovène. Trois ans plus tard, il inscrit son premier but en sélection contre Chypre.

Héros du derby sicilien

C'est ainsi qu'Ilicic foule le sol italien en 2010. Son aventure italienne démarre plutôt bien, mais il connaît des difficultés lors de la saison 2011-2012, lorsque son partenaire au milieu de terrain, Javier Pastore, est vendu au PSG pour une somme record. Il ne baisse pas les bras et survit dans le onze de base. Le 24 novembre 2012, il connaît son moment de gloire en inscrivant un doublé dans le derby sicilien face à Catane, menant son équipe à la victoire (3-1).

Huit mois plus tard, il s'envole pour la Fiorentina et termine la saison 2014-2015 comme meilleur buteur du club aux côtés de Mario Gomez, avec 10 buts toutes compétitions confondues.

Tout au long de sa carrière, le milieu de terrain est resté discret sur sa vie personnelle. Outre le football, il aime le basket-ball, le golf, la natation et la pêche. Il est marié à Tina Polovina, une athlète de 400 et 800 mètres qu'il a rencontrée dans son complexe d'entraînement en 2009. Elle lui a donné deux filles: Sofia et Victoria.

Au sommet avec l’Atalanta

En juillet 2017, il franchit une nouvelle étape dans sa carrière : alors que la Fiorentina ne veut pas lui proposer de prolongation de contrat, il file vers l'Atalanta pour 5,5 millions d'euros. Lors de sa première année à Bergame, Ilicic score onze fois et le club finit à une satisfaisante septième place. La saison suivante est historique pour l'Atalanta: le club termine troisième du championnat, offrant à Ilicic une première apparition en Ligue des champions en 2019-2020.

En janvier dernier, le Slovène signe un nouveau triplé contre le Torino - dont un but exceptionnel du milieu de terrain - mais son plus grand exploit reste à venir! Le 10 mars, lors du huitième finale retour de la Ligue des champions à Valence, il inscrit les quatre buts de son équipe, ouvrant ainsi à son équipe la porte des quarts de finale.

Ilicic est le premier footballeur de l'histoire de la Ligue des champions à avoir marqué quatre buts dans un match à l'extérieur de la phase à élimination directe.  A 32 ans et 41 jours, il est aussi le joueur le plus âgé à avoir réussi un triplé en Ligue des champions. Le Slovène vit l'une des meilleures saisons de sa carrière, avec 21 buts en 29 matches.

UEFA Champions League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top