On this day: naissance de Luca Brecel

Il y a exactement 25 ans, le joueur de snooker belge Luca Brecel voyait le jour. Portrait de celui qu’on surnomme “The Belgian Bullet” et qui, dès son plus jeune âge, a écrit l'histoire du snooker.

1. Plus jeune champion européen de tous les temps


En avril 2009, Brecel fut couronné plus jeune champion d'Europe de snooker des moins de 19 ans à l'âge de quatorze ans à peine. En finale à Saint-Pétersbourg, en Russie, il a tenu en échec Michael Walsey (6-5).


Cet exploit retentissant a valu à Brecel d’être immédiatement comparé aux légendes du snooker que sont Ronnie O'Sullivan et Mark Williams. Voilà qui sonnait comme le début d'une carrière prometteuse!

2. Plus jeune participant au championnat du monde


Trois ans plus tard, "The Kid" se fait à nouveau remarquer. À dix-sept ans, Brecel réussit à se qualifier pour le championnat du monde de snooker au mythique Crucible Theatre de Sheffield. Avec des victoires contre Ian McCulloch (10-2), Barry Pinches (10-3), Michael Holt (10-9) et Mark King (10-8), il devient le premier – et pour l'instant encore le seul – Belge à participer au championnat du monde.


Son élimination au premier tour contre Stephen Maguire, à l'époque septième mondial, semble alors anecdotique. Cette performance valut à Brecel le prix du "Rookie de l'année".

3. Victoire au championnat de Chine


Malgré ces débuts prometteurs, The Belgian Bullet a dû attendre 2017 pour remporter sa première victoire dans un tournoi ranking. Ce sera chose faite à Guangzhou, où il remporte le championnat de Chine. Après avoir éliminé en cours de route la légende vivante et quintuple champion du monde Ronnie O'Sullivan, il rencontre en finale un autre ancien champion du monde, Shaun Murphy. Grâce à sa victoire 10-5, Brecel entre pour la première fois dans le top 16 mondial. Il devient également le premier joueur d'Europe continentale à remporter un tournoi ranking.


Brecel occupe aujourd’hui la 38e place du classement mondial.

Sports

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top