Flash-back : suspense, goals, arrêts de classe mondiale et … cartes rouges dans les matches aller des finales pour la montée

Challenger Pro League | Le Beerschot VA et l’OH Leuven vont s’affronter ce dimanche dans la finale aller de la Proximus League pour la montée. Les nerfs sont évidemment tendus, mais dans le passé, on a constaté que ça ne paralysait pas nécessairement les protagonistes. Au contraire, les trois précédentes finales ont valu par leur intensité et leur suspense.  

De Tagtik

Partager cet article

2016-2017: R. Antwerp FC - KSV Roeselare: 3-1
 

Lors de la première finale du championnat relooké, l’Antwerp avait pris le dessus sur Roulers. Les Reds avaient débuté leur rencontre à la hussarde, mais avaient dû attendre la 35ème minute avant de parvenir à faire exploser une première fois de joie le Bosuil après un but de Dequevy. Après la mi-temps, Roulers était remonté requinqué sur la pelouse, mais un auto-but de Damman avait cependant permis à l’Antwerp de mener 2-0 au marquoir peu avant l’heure de jeu. Un bel avantage en vue du match retour, sauf que le 2-1 de Schmisser jeta un froid sur les supporters anversois. Le 3-1 sur penalty inscrit par Hairemans à la 74ème minute libéra le Bosuil.
 
2017-2018: Beerschot Wilrijk - Cercle Brugge: 1-0
 
Un an après le ‘triomphe des Reds’, le Beerschot Wilrijk avait pu s’essayer à son tour à une première finale pour la montée. Les Mauves anversois s’étaient forgés une belle position pour le match retour grâce à un but de Placca peu après la mi-temps. Pourtant, le match avait paru basculer ensuite après la carte rouge de Maes et la défection sur blessure de Van Hyfte peu après. Mais Romo & co étaent parvenus à résister et à conserver le 1-0 avant de se rendre au Jan Breydel.
  
2018-2019: Beerschot - KV Mechelen: 0-0
 
Douze mois plus tard, le KV Mechelen n’avait pas réussi non plus à inscrire un but lors du match aller au Kiel. Les visiteurs avaient pris le match en main, mais c’était le Beerschot qui s’était créé les meilleures occasions. Au fil du match, le Beerschot, assez nerveux, avait pris de plus en plus le contrôle du match, mais alors qu’il paraissait en mesure de faire la différence, le Beerschot s’était retrouvé à nouveau en infériorité numérique après l’exclusion de Jan Van den Bergh (2 jaunes). Le 0-0 après les 90 minutes de jeu fut dès lors considéré par les deux camps comme ‘équitable’.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top