Van der Poel-Van Aert, la rivalité continue sur la route

La saison de cross se termine et certains spécialistes se tournent déjà vers les classiques de printemps et les épreuves par étapes. Gianni Vermeersch, deuxième d'un sprint et Tim Merlier vainqueur d'une étape au tour d'Antalya sont les premiers spécialistes des labourés à avoir obtenu des résultats sur la route en février. Mais ce sont évidemment les programmes respectifs de Wout Van Aert et de Mathieu Van der Poel et leur rivalité qui alimentent toutes les conversations. Voici l’agenda des deux champions, qui se croiseront à de nombreuses reprises ce printemps. Place au spectacle !

Van Aert : les classiques et le Tour

Wout Van Aert, qui est revenu à la compétition fin novembre novembre, après sa très grave blessure le 12 juillet au Tour de France, a ajouté en dernière minute le Nieuwsblad à son programme (coronavirus oblige) avant de poursuivre sur les routes empierrées des Strade Bianche et les pentes  descapi de Milan San Remo, si ces courses ne sont pas annulées.
 
Il est ensuite annoncé Au GP E3, à Gand-Wevelgem, dans A travers la Flandre, au Ronde et à Paris-Roubaix. Il a évidemment cerclé de rouge dans son agenda ces deux dernières courses, qui font rêver tous les flahutes.
 
Il a d'ores et déjà annoncé sa participation au Tour de France 2020 au sein de la sélection de son son équipe Team Jumbo-Visma. La formation néerlandaise, qui vise la victoire finale avec Primoz Roglic, Tom Dumoulin et Steven Kruijswijk laissera un peu de liberté à Van Aert qui pourra jouer sa carte personnelle sur certaines étapes. Même s'il rêve du maillot vert, il n'aura pas une équipe à sa disposition pour y parvenir.

Son programme

- Strade Bianche : 07/03
- Milan-San Remo : 21/03
- E3 BinckBank Classic: 27/03
- Gand-Wevelgem : 29/03
- A Travers La Flandre (Dwars Door Vlaanderen) : 01/04
- Tour des Flandres : 05/04
- Paris-Roubaix : 12/04
- Tour de France 2019 : 27/6 au 19/7

Van der Poel : programme concentré sur tous les fronts

En 2020, le grand objectif de Mathieu van der Poel (Alpecin - Fenix) n'est pas sur la route : le Néerlandais vise en effet l'or olympique dans l'épreuve de VTT disputée à Tokyo, l’été prochain.
 
Mais il a néanmoins annoncé qu'on le retrouverait sur la route avec un programme assez conséquent pendant tout le printemps.
 
Très discret au tour d'Algarve (du 19 au 23 février), il a repris en douceur en finissant 45e de cette course par étapes remportée par Remco Evenepoel. Le récent champion du monde de cyclo-cross est ensuite attendu aux Strade Bianche (7 mars) et à Milan-San Remo (21 mars), si les conditions sanitaires permettent la tenue de ces deux courses
 
Van der Poel, 24 ans, disputera également deux courses par étapes en mars: à son programme, Tirreno-Adriatico (du 11 au 17 mars) et le Tour de Catalogne (du 23 au 29 mars), deux jours après Milan-San Remo.
 
Après ces escapades italiennes et espagnoles, Mathieu van der Poel reviendra en Belgique pour participer aux classiques flandriennes. Il devrait être au départ d'A Travers la Flandre (1er avril), du Tour des Flandres (5 avril) et de la Flèche brabançonne (15 avril). Mais il devrait également participer pour la première fois à Gand-Wevelgem (29 mars) et surtout à Paris-Roubaix (12 avril), la plus grande classique du calendrier. Son équipe est également invitée au GP de l'E3  à Harelbeke le 27 mars mais la participation de Van der Poel n'est pas confirmée.
 
Après la Flèche Brabançonne, son programme n'est pas clair et, selon certains, il n'est pas assuré qu'il participera à l'Amstel Gold Race (19 avril), dont il est le tenant du titre. La classique néerlandaise est en effet programmée le 19 avril, une semaine seulement après Paris-Roubaix. "On dit qu'il est très difficile d'enchaîner les deux. Mais quelque chose en moi me pousse à montrer que c'est possible. Maintenant, je n'ai jamais disputé Paris-Roubaix et peut-être qu'après je comprendrai pourquoi on dit ça, mais l'Amstel est une course très spéciale et je veux en être. C'est un des choix les plus difficiles à faire pour moi cette année."
 
Mathieu van der Poel pourrait ensuite participer à la Flèche Wallonne et au Tour d'Espagne puisque son équipe s'est portée candidate pour prendre le départ de l'épreuve, donné aux Pays-Bas.

Son programme

- Strade Bianche : 07/03
- Tirreno Adriatico: du 11/03 au 17/03
- Milan-San Remo : 21/03
- E3 BinckBank Classic: 27/03
- Gand-Wevelgem : 29/03
- A Travers La Flandre (Dwars Door Vlaanderen) : 01/04
- Tour des Flandres :05/04
- Paris-Roubaix : 12/04
- Flèche Brabançonne :15/04
- ? Amstel Gold Race : 19/04
- ? Flèche Wallonne : 22/04
- ? Tour d'Espagne : du 14/08 au 06/09

LAST YEAR… Van Aert, explose au Dauphiné et au Tour

La saison passée, Van Aert avait signé des résultats assez fracassants pour sa première saison avec un programme vraiment consistant sur la route.



En 2019, comme en 2018, il avait pris la troisième place des Strade Bianche, la classique italienne parfaitement adaptée aux caractéristiques d'un coureur de cross. Il s'était ensuite classé sixième de la Primavera et deuxième du GP E3, derrière ... Zdenek Stybar, ancien Champion du Monde de cyclocross.

Il s'était ensuite fait plus discret à Wevelgem (29e), au Tour des Flandres (14e), à Roubaix (22e) et à l'Amstel (57e).

Mais il avait remporté deux étapes (dont un chrono) et le classement par points au Critérium du Dauphiné.

Il a décroché le titre de Champion de Belgique sur le chrono à Middelkerke et s'est classé troisième de l'épreuve sur route, remportée par ... Tim Merlier.

Il s'était ensuite imposé dans la dixième étape du Tour de France, à Albi, avant de se blesser grièvement dans le chrono de la treizième, à Pau.

LAST YEAR… Van der Poel empile les victoires et épate le peloton

Que dire alors de la saison 2019 signée par Mathieu Van der Poel sur la route?



Au printemps, il remporte successivement une étape du Tour d'Antalya, le GP de Denain, A Travers la Flandre, une étape du circuit de la Sarthe, la Flèche Brabançonne et, surtout, son rêve de gosse : l'Amstel Gold Race.



Cette victoire devant son public, à Valkenburg, est évidemment le plus grand succès de sa carrière sur route et le premier dans une classique estampillée World Tour. Au terme d'un final époustouflant, il reprend de justesse Julian Alaphilippe et Jakob Fuglsang qui semblaient pourtant filer vers la victoire.



Quatrième du Ronde, il avait été le grand malchanceux de la course dont il reste, pour certains, le vainqueur moral. Il se classe également quatrième de Gand-Wevelgem. Pendant l'été, il remporte également une étape de l'Arctic Race, en Norvège et trois étapes ainsi que le classement final du Tour de Grande-Bretagne, classé 'Hors Catégorie'.

Il empile également les succès en Coupe du Monde de VTT. Grand animateur du Championnat du Monde dans le Yorkshire, il accompagnait encore le futur vainqueur Mads Pedersen, Matteo Trentin, Stefan Kung et Gianni Moscon dans le dernier tour et semblait bien parti pour l'emporter avant de connaître une fringale retentissante qui l'avait rejeté à la 43e place. Partie remise ?

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?