La deuxième période de la Proximus League ressemble de plus en plus à une course cycliste. A deux journées de la fin de la compétition régulière, un groupe de 3 équipes s'apprête à disputer le sprint décisif pour une place en finale de promotion. Mais les poursuivants n'ont pas dit leur dernier mot...
 
Le Beerschot et OHL ont disputé vendredi une rencontre de gala et d'excellent niveau. La première opportunité du match échoit au Beerschot. Mais le tir de Prince Vinny Ibara touche le poteau. Un peu plus tard, OHL réagit. Sur un service de Yannick Aguemon, Kamal Sowah voit sa reprise de la tête échouer sur le piquet. Le préposé au marquoir devra attendre la seconde période pour se mettre au travail. A la 48e, Prince Ibara trouve Tarik Tissoudali, qui fait 1-0 avec beaucoup de sang froid. Dix minutes plus tard, les Anversois doublent la mise via Frederic Frans, de la tête et sur corner. On frise même le 3-0, mais Tissoudali trouve cette fois le cadre. Il reste 10 minutes à jouer quand Jan Van den Bergh relance le suspense via un magnifique tir à la retourne. Mais les Louvanistes n'arriveront pas à égaliser. Au classement, les Brasseurs sont lachés par le trio de tête qui les précède de 3 points.
 
L'Union n'a gagné qu'un seul match en 2020. Une victoire face à Roulers aurait donc été la bienvenue. L'équipe locale prend donc le match en mains et après 24 minutes, Serge Tabekou se balade dans la défense adverse pour faire 1-0. Deux minutes plus tard, Casper Nielsen double la mise d'un puissant tir placé. Juste avant la pause, les Unionistes croient se mettre à l'abri via Aron Sigurdarson qui ridiculise la défense visiteuse et fait 3-0. Federico Vega trouvera encore la barre transversale mais ce sera le dernier fait d'armes des Bruxellois et le signal d'une impossible remontada de Roulers. Andrei da Silva Camargo transforme d'abord deux penalties pour réduire le score avant que le remplaçant Godwin Saviour n'égalise pour sauver un point précieux pour son équipe. Un match nul qui sonne la fin des ambitions de titre pour l'Union.
 
Westerlo se déplace à Lommel avec des intentions très claires: il faut l'emporter pour prendre la tête. Les Campinois mettent tout à l'attaque et manquent d'ouvrir le score rapidement. Mais Tomas Svedkauskas repousse d'abord un essai de Kader Keita avant d'être sauvé par sa latte sur le corner qui suit. C'est ensuite au tour de Christian Brüls de tenter un tir placé mais sans succès. Dans l'autre camp, Abdoulie Sanyang rate son face à face avec Berke Özer. Juste après le repos, Özer doit à nouveau sortir le grand jeu: Glenn Neven reprend un ballon de la tête à bout portant mais le réflexe du gardien turc de Westerlo est étourdissant. On semble se diriger vers un 0-0 quand Brüls sort un dernier lapin de son chapeau de magicien: il libère son équipe d'un superbe coup franc et offre à Westerlo la place de leader en deuxième période.
 
Denier des quatre leaders à jouer, Virton se déplace à Lokeren. Les Gaumais auront la tâche facilitée à partir de l'exclusion de Tracy Mpati Bibuangu (28e). Mais dix minutes plus tôt, Stelvio Rosa da Cruz avait déjà placé l'Excelsior aux commandes sur un service de Glenn Claes. Avant le repos, David Turpel trouve la latte sur coup franc. Ce n'est que partie remise même s'il faut finalement attendre la 84e pour le 2-0 : Turpel trouve à nouveau le cadre mais cette fois Lucas Ribeiro Costa a bien suivi et conclut. Dans le temps additionnel, Giorgi Beridze sera également exclu pour une deuxième jaune et Lokeren terminera le match à 9. Les promus de Virton rejoignent le Beerschot et Westerlo en tête de la deuxième période avec 20 points.