Championnats du monde de cyclo-cross : favoris et outsiders (m/f)

La 71e édition des Championnats du monde de cyclo-cross aura lieu les 1er et 2 février à Dübendorf, en Suisse alémanique. Chez les messieurs comme chez les dames, les meilleurs spécialistes mondiaux des labourés se livreront une lutte implacable pour conquérir le très convoité maillot arc-en-ciel. Chez les hommes, la question essentielle est de savoir qui sera capable de tenir tête à Mathieu van der Poel. Et chez les femmes, on s'interroge quant à la capacité de nos compatriotes à briller dans une discipline outrageusement dominée par les Néerlandaises. Découvrons ensemble les favoris et les outsiders de ces Mondiaux de cyclo-cross.

Mathieu van der Poel

Chez les messieurs, le Néerlandais se pose en grandissime favori. Cette saison, le tenant du titre a accumulé un nombre de victoires pour le moins impressionnant. Il est donc le candidat idéal à sa propre succession, d'autant que, selon les connaisseurs, le parcours plat et rapide de Dübendorf lui convient parfaitement. La grande question est donc : quel coureur sera capable d'empêcher le petit-fils de feu Raymond Poulidor d'endosser sa troisième vareuse arc-en-ciel ?

Eli Iserbyt

Notre compatriote fait également partie des candidats au titre suprême. En s'imposant à Nommay (France) le 19 janvier dernier, le Flandrien de 22 ans a signé son quatrième succès de la saison en Coupe du monde, après Iowa City (USA), Waterloo (USA) et Berne. Le parcours de Dübendorf lui va en outre comme un gant. Hormis son abandon lors du cyclo-cross de Namur et une médiocre treizième place à Zolder, Eli réalise une saison irréprochable, ponctuée par de nombreuses victoires et autant de places d'honneur.

Wout van Aert

S'il en est un qui aura à cœur de bien figurer lors des Championnats du monde, c'est bien le natif d'Herentals. Victime d'une lourde chute lors du dernier Tour de France qui a largement compromis sa saison, le triple champion du monde de cyclo-cross revient petit à petit à son meilleur niveau. Il a obtenu des signes encourageants quant à son état de forme en se classant cinquième pour son retour à la compétition (cross de Loenhout le 27 décembre dernier) et quatrième lors de son deuxième cross de la saison (Gullegem le 4 janvier). Ces résultats semblent d'excellent augure pour un éventuel podium à Dübendorf.

Michael Vanthourenhout

Cette saison, le Brugeois multiplie les prestations encourageantes. Ces dernières semaines, le coureur de 26 ans est monté en puissance, décrochant au passage quelques jolis Top 5 (deuxième à Gullegem, troisième à Diegem). L'incertitude a fait place à la confiance. Et pourquoi pas une place sur le podium lors des Mondiaux suisses ?

Corné van Kessel

Corné van Kessel : un nom que l'on ne s'attendait pas à trouver dans cette liste. Or, il le mérite amplement. Après un début de saison plutôt mitigé, le Néerlandais de 28 ans s'est peu à peu lancé à l'assaut des podiums. Avec Mathieu van der Poel, le natif de Veldhoven possède toutes les qualités pour en faire voir de toutes les couleurs au clan belge. Et, qui sait, jouer un tour pendable à son compatriote ?

Ceylin Del Carmen Alvarado

Chez les dames comme chez les hommes, le titre de grandissime favorite échoit à une Néerlandaise. Originaire de République dominicaine, Ceylin Del Carmen Alvarado, 21 ans, est actuellement la reine incontestée des labourés. Elle compte cette saison onze succès en cyclo-cross, un titre de championne d'Europe Espoirs et domine le classement général de la Coupe du monde. Sa dernière « contre-performance » remonte au 1er novembre 2019 (sixième au Koppenberg). À Dübendorf, sur un parcours totalement à sa mesure, elle pourra en outre compter sur le soutien d'une team « Oranje » entièrement dévouée à sa cause.

Annemarie Worst

Attention : une Néerlandaise peut en cacher une autre ! Vainqueur cette saison de trois manches de la Coupe du monde (Berne, Tabor et Nommay), des « Ethias Cross » de Kruibeke et de Beringen, de la deuxième manche du Trophée DVV/AP Assurances de Hamme, de deux « Superprestige » (Zonhoven et Diegem), ainsi que du « Druivencross » d'Overijse, la native de Harderwijk est l'une des principales prétendantes au titre de Championne du monde de cyclo-cross.

Lucinda Brand

Avec ses compatriotes Alvarado et Worst, Lucinda Brand, 30 ans, est la troisième coureuse dont le nom revient le plus souvent sous la plume des pronostiqueurs. À l'exception de la manche de la Coupe du Monde disputée à Tabor, où elle échoua à la quatrième place, elle n'a pas manqué le moindre podium de toute la saison.

Sanne Cant

Dans le clan belge, tous les espoirs reposent sur les épaules de la Championne du monde en titre. À Dübendorf, l'Anversoise de 29 ans pourrait donner du fil à retordre à l'armada orange et s'adjuger un quatrième titre de Championne du monde de cyclo-cross. En petite forme cette saison, notre compatriote a déjà démontré par le passé sa capacité à se surpasser dans les grandes occasions.

Katie Compton

Lors des Mondiaux de cyclo-cross, l'Américaine de 41 ans sera une concurrente à surveiller de très près. Ces dernières semaines, la native du Delaware est plutôt en verve. Médaillée d'argent lors du Championnat du monde de cyclo-cross disputé à Valkenburg en 2018, elle a terminé cette saison sixième à Baal et cinquième du « Brussels Universities Cyclocross », disputé sur le campus de l'ULB et de la VUB. Dans la forme qui est la sienne actuellement, Compton est parfaitement capable de créer la surprise à Dübendorf.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?