L’été dernier, de nombreuses vedettes de la Proximus League ont opté pour une aventure à l’étranger. Comme chaque année, lors de la trêve hivernale, nous nous penchons sur leurs prestations sous leur nouveau maillot.
 
Des joueurs comme Percy Tau (Club Bruges), Faiz Selemani (Courtrai), Gaëtan Coucke (KRC Genk) ou Leonardo Rocha (AS Eupen) ont quitté la Proximus League pour la Jupiler Pro League, de sorte que les amateurs de football belge ne les ont évidemment pas perdus de vue. Mais d’autres joueurs ont été chercher leur bonheur à l’étranger. Nous avons voulu savoir comment ça se passait pour eux. Après Youssoufou Niakaté, Erwin Hoffer, Jovan Kostovski, Danzell Gravenberch, Elliott Moore, Junior Oto'o, Diego Montiel et Charles Morren, nous partons sur les traces de George Hirst et Bartosz Kapustka.
 
Grâce aux connections anglaises d'OHL, ces deux talents reconnus internationalement ont rejoint le club louvaniste à l'été  2018/2019. L'international U20 George Hirst est transféré de Sheffield United (où il a connu Nigel Pearson), au nez et à la barbe de plusieurs clubs de Premier League. Dans le même temps, les accords de collaboration avec Leicester City permettent d'obtenir le prêt de l'international polonais Bartosz Kapustka. Les deux joueurs obtiendront du temps de jeu à OHL, mais sans jamais véritablement parvenir à faire leur trou au sein du noyau. Blessé, Kapustka repart en Angleterre au printemps tandis que Hirst retourne à Leicester à l'été 2019.
 
L'un joue ... l'autre se soigne
 
Kapustka est à l'heure actuelle toujours en re-validation pour sa blessure au genou. Le joueur polonais serait sur la bonne voie et, selon les médias anglais, il devrait pouvoir faire son retour sur les terrains prochainement. Son dernier match avec OHL remonte déjà à mars 2019.
 
Hirst, lui, joue chaque semaine avec l'équipe U23 des Foxes. Il est même un des piliers des espoirs de Leicester City. Il a inscrit 7 buts en 13 rencontres et délivré deux passes décisives. Leicester (U23) est quatrième au classement de la Premier League 2.

Notre mini série
 
Comment va... ?