L’été dernier, de nombreuses vedettes de la Proximus League ont opté pour une aventure à l’étranger. Comme chaque année, lors de la trêve hivernale, nous nous penchons sur leurs prestations sous leur nouveau maillot.
 
Des joueurs comme Percy Tau (Club Bruges), Faiz Selemani (Courtrai), Gaëtan Coucke (KRC Genk) ou Leonardo Rocha (AS Eupen) ont quitté la Proximus League pour la Jupiler Pro League, de sorte que les amateurs de football belge ne les ont évidemment pas perdus de vue. Mais d’autres joueurs ont été chercher leur bonheur à l’étranger. Nous avons voulu savoir comment ça se passait pour eux. Après Youssoufou Niakaté, Erwin Hoffer, Jovan Kostovski, Danzell Gravenberch, Elliott Moore, Junior Oto'o et Diego Montiel, nous partons sur les traces de Charles Morren.
 
Entre 2014 et 2019, Charles Morren a été un des piliers de l'Union, dont il a longtemps été le capitaine, avant de perdre sa place de titulaire indiscutable la saison passée. L'été dernier, il a donc quitté le club bruxellois après 117 matches en jaune et bleu. A 27 ans, Morren a pris la direction du Luxembourg et retrouvé du temps de jeu au FC Dudelange.
 
L'Europe à Séville
 
Un choix qui s'est révélé judicieux. Morren est un titulaire incontournable chez les champions du Luxembourg, pour lesquels il a déjà disputés 24 matches cette saison.Cerise sur le gâteau, il a joué un match du tour préliminaire de la Ligue des Champions  (2-2 face à La Valette, un club de Malte) et disputé six matches de la phase de poules de l'Europa League. Il a notamment joué 90 minutes sur le terrain du FC Séville (défaite 3-0). Dudelange a même gagné un match face à APOEL Nicosie et signé un match nul à Qarabag avant d'être éliminés avec les honneurs.
 
En championnat, Dudelange n'est pas au mieux :  après 13 journées, le club ne compte que 20 points et végète à la cinquième place du classement. Actuellement entraîné par Bertrand Crasson (ex-Anderlecht), Dudelange accuse déjà 12 points de retard sur le leader Titus Petingen.
 
Notre mini série
 
Comment va... ?