Laminé dans les urnes en mai dernier, le Parti Populaire se saborde © BELGA