Macron évoque "une attaque" à Lyon, soulignant qu'il n'y a pas de mort "à ce stade" © BELGA