Delphine Boël indique que son intention n'a jamais été de faire souffrir le roi Albert II © BELGA