Mathieu Kassovitz jugé jeudi pour un tweet injurieux envers la police © BELGA