Macron assume la "confrontation féconde" avec Merkel, "pour bâtir un compromis" © BELGA