10 ans de Play-offs 1 : suspense et spectacle au rendez-vous !

Les Play-offs 1 fêtent cette saison leur dixième anniversaire. L’occasion pour nous de vous rafraîchir la mémoire en évoquant les neuf premières éditions de cette formule qui a profondément bouleversé la paysage du football belge. Records de participation, buteurs, passeurs, anecdotes, buts inoubliables, phases polémiques, matchs décisifs, nous revenons en mots et en images sur ce mini-tournoi annuel entre les 6 meilleures équipes du pays.

10 ans de Play-offs 1 : suspense et spectacle au rendez-vous ! © photonews

CONCOURS

Remportez une expérience VIP pour 5 personnes lors d'une rencontre des Play-offs d'Anderlecht !


Remportez une expérience VIP pour 5 personnes lors d'une rencontre des Play-offs de Charleroi !

La formule

La formule © BELGA

Le système des Play-offs vit sa dixième saison au sein du championnat de Belgique. Lors de la saison 2009-2010, l'Union Belge a ramené le nombre de participants à l’élite de notre football à 16 clubs et modifié substantiellement la formule du championnat.
 
Depuis lors, la première partie du championnat consiste en une phase classique avec une seule poule de 16 équipes, disputée en matchs aller-retour, soit 30 matches par équipe. À l’issue de cette première phase:
 
-les 6 premières équipes sont qualifiées pour les Play-offs 1, un mini-championnat disputé en matchs aller-retour entre les membres de ce top 6.
 
- les 6 équipes qualifiées débutent les Play-offs avec la moitié des points engrangés durant la phase classique du championnat, arrondis à l’unité supérieure.
 
- le vainqueur des Play-offs 1 est désigné champion de Belgique, ses dauphins se répartissant la plupart des tickets pour les Coupes d’Europe (Ligue des champions et Europa League)
 

Les records

Les records © BELGA

Les plus fidèles. Le Club Bruges et Anderlecht sont les deux seuls clubs qui n'ont jamais raté les Play-offs 1 (10 participations), devant La Gantoise (8 participations), le Standard et Genk (7). Zulte Waregem en est à 5 participations.
 
12 équipes ont connu le top 6. Sur la grosse vingtaine d’équipes qui ont évolué en Jupiler Pro League depuis 2009-2010, 12 ont eu l’honneur de participer aux Play-offs 1. Pour l’Antwerp, cette année sera une grande première, puisque le Great Old s’est invité dans le top 6 pour la première fois.
 
En PO1 au premier essai. Seuls Saint-Trond, en 2010 et Ostende, en 2016, ont réussi l'exploit de se qualifier pour les Play-offs 1 dès leur première saison en Jupiler Pro League.
 
Nombre de titres. L'équipe la plus titrée depuis l'instauration des Play-offs 1 est le Sporting d'Anderlecht avec cinq sacres. Les Bruxellois devancent largement Bruges, deux titres ainsi que Genk et La Gantoise, un titre chacun.
 
Retournements de situation. Le premier de la phase classique a remporté le titre en fin de saison à six reprises, malgré le système de division des points par deux, qui réduit les écarts. Genk (qui dépasse Anderlecht en 2010/2011), La Gantoise (qui dribble le club de Bruges dans la dernière ligne droite en 2014/2015) et Anderlecht (qui jette le Standard en bas de son trône en 2013/2014) sont les seuls à avoir inversé la tendance.
 
26 points, record à battre. Le meilleur bilan en PO1 de l'histoire est l'œuvre du Standard. En 2010-2011, les Rouches avaient pris 26 points sur 30. Le plus faible total a été signé par La Gantoise, avec 4 petits points récoltés en 2010/2011. Anderlecht détient le record de points au total d’une saison en 2 phases : 59 points au terme de la première édition des PO1.
 
Buteurs. Mbaye Leye est, jusqu'ici, le meilleur buteur de l’histoire des Play-offs 1, avec un total de 19 buts (et une moyenne de 0,5 but par match !). En 38 matches, le Sénégalais a inscrit 15 buts pour le compte de Zulte Waregem, 2 pour La Gantoise et 2 pour le Standard.
 
Le plus grand nombre de buts inscrits en une édition des PO1 appartient également à Mbaye Leye, avec 8 buts inscrits sous le maillot de Zulte Waregem en 2012/2013. Il devance Jelle Vossen (7 buts avec Genk, 2011/2012), Edmilson (Standard, 7 buts, la saison passée) et … Mbaye Leye (Zulte Waregem, 7 buts, 2015/2016).

2009/2010 : Anderlecht tranquille…

2009/2010 : Anderlecht tranquille… © BELGA

En tête durant pratiquement toute la saison, Anderlecht décroche haut la main son trentième titre de champion de Belgique à 4 journées de la fin de cette première édition des Play-offs 1. Les Mauves, qui ont entamé les PO1 en tête, avec 6 points d'avance sur Bruges, conservent la première place durant les dix matchs de la compétition et s’imposent devant Gand et Bruges. Le Standard, huitième de la phase classique est le grand absent de ce premier top 6 de l’histoire.
 
Les participants
Anderlecht (1), Bruges (1), Gand (1), Courtrai (1),  Saint-Trond (1) et Zulte Waregem (1).
Entre parenthèses, le nombre de participations cumulées aux PO1 pour chaque équipe
 
Le podium
Anderlecht : 59 pts
La Gantoise : 41 pts
Bruges : 41 pts
 
Buteurs/passeurs
Aucun buteur ne domine vraiment cette première édition : un trio anderlechtois composé de Matias Suarez, Jelle Vandamme et Mbark Boussoufa inscrit 5 buts chacun, tout comme Christian Benteke (Courtrai). Matias Suarez termine meilleur passeur de ces PO1, avec 5 assists, soit un de plus qu’Ivan Perisic (Bruges).
 
Le match à retenir : Gand-Bruges 6-2
La Gantoise et Bruges, les deux rivaux d’Anderlecht, se retrouvent à l’Ottenstadion (qui n’est pas encore la Ghelamco Arena) pour un match explosif, lors de la dernière journée des Play-offs 1. L’enjeu ? Une place en Ligue des Champions ! La Gantoise pulvérise le FC Bruges 6-2, les Buffalos de… Preud’homme ravissant aux Blauw en zwart la deuxième place du championnat, qualificative pour la C1. Au terme de cette rencontre, la tension est à son comble et dans les couloirs du stade, un vif incident oppose le président de Gand Ivan De Witte, et les joueurs brugeois Karel Geraerts et Stijn Stijnen. Le gardien brugeois, très excité, aurait du être exclu en première période mais il n’est toujours pas calmé…



2010/2011 : Genk champion pour un demi-point

2010/2011 : Genk champion pour un demi-point © BELGA

Anderlecht, qui défend son titre et le Racing Genk (qui a a gagné les PO2 la saison précédente) font alternativement la course en tête durant la phase classique mais les Bruxellois s'écroulent durant les Play-offs1 et terminent finalement troisièmes, dépassés par une superbe et jeune équipe de Genk (Courtois, De Bruyne, Vossen, Buffel, Vanden Borre, Hubert, Barda, Ogunjimi, Tozser,…) dirigée par Franky Vercauteren. Le Standard, sixième au terme de la phase régulière est revenu en boulet de canon et luttera pour le titre avec les Limbourgeois jusqu'à la dernière journée.
 
Les participants
Anderlecht (2), Bruges (2), Gand (2), Genk (1), Lokeren (1) et Standard (1).
Entre parenthèses, le nombre de participations cumulées aux PO1 pour chaque équipe
 
Le podium
Genk : 51 pts
Standard 51 pts
Anderlecht : 44 pts
 
Buteurs/passeurs
Le meilleur buteur de cette deuxième édition des PO1, c’est le Brugeois Ivan Perisic auteur de 6 réalisations. Romelu Lukaku (Anderlecht) Shlomi Arbeitman (Gand) et Aloys Nong (Standard) le suivent avec 5 buts chacun. Le meilleur passeur de ces rencontres entre membres du top 6 est un petit rouquin timide qui va bientôt devenir grand. Il s’appelle Kevin De Bruyne et il a signé 7 assists en 10 matches.
 
Le match à retenir Genk–Standard 1-1
Le 17 mai 2011 est un grand jour pour le Racing Genk qui accueille le Standard du regretté Dominique d’Onofrio, titre de champion de Belgique en jeu. Les deux équipes ont le même nombre de points avant cette dernière journée des PO1 mais les Limbourgeois peuvent se contenter d’un nul pour un demi point qui leur avait été retiré lors de la division par deux, au terme de la phase classique. Ce match inoubliable est marqué par la grave blessure au visage de Mehdi Carcela et par trois arrêts de classe mondiale en fin de match signés par un certain Thibaut Courtois, qui offre véritablement le titre à son équipe, à 19 ans. Score final 1-1.





2011/2012 : Anderlecht sans jamais trembler

2011/2012 : Anderlecht sans jamais trembler © BELGA

En tête depuis la neuvième journée et dominateur durant pratiquement toute la saison, Anderlecht décroche son 31e titre de champion de Belgique devant Bruges et Genk, le champion sortant. Les Mauves ont une équipe très solide, avec Mbokani, Jovanovic, Biglia, Gillet, Kanu, Kljestan, Suarez, Canesin et De Sutter. Ils terminent la phase classique avec 6 longueurs d’avance sur Bruges, 11 sur Gand et 16 sur le Standard. Ils ne sont battus que deux fois dans les PO1 qu’ils terminent avec 4 points d’avance sur Bruges et 11 sur Genk.
 
Les participants
Anderlecht (3), Bruges (3), Gand (3), Genk (2), Standard (2) et Courtrai (2).
Entre parenthèses, le nombre de participations cumulées aux PO1 pour chaque équipe
 
Le podium
Anderlecht : 52 pts
Bruges : 48 pts
Genk : 41 pts
 
Buteurs/passeurs
C’est Jelle Vossen (Genk) qui termine meilleur buteur des PO1 cette année-là avec 7 buts à son actif. Il devance Ilombe Mboyo (Gand, 6 buts) et Christian Benteke (Genk, 6 buts). Suarez (Anderlecht), Vossen (Genk), Mboyo (Gand), Jovanovic (Anderlecht) et Benteke (Genk) signent chacun 4 assists pendant les Play-Offs.
 
Le match à retenir : Anderlecht-Bruges 1-1
Un penalty de Guillaume Gillet dans les arrêts de jeu permet à Anderlecht d'arracher un partage 1-1 contre le FC Bruges et de remporter ainsi son 31e titre de champion de Belgique, à deux journées de la fin des Play-offs. Lestienne avait donné l'avantage aux Brugeois (71e) mais les Anderlechtois, très fébriles durant cette rencontre, égalisent à la 93e sur un penalty qui fait beaucoup jaser, mais qui semble logique, Almeback ayant joué l'homme tout en empêchant Mbokani d'aller au ballon.
 


2012/2013 : Anderlecht vient à bout d’un Zulte Waregem très coriace

2012/2013 : Anderlecht vient à bout d’un Zulte Waregem très coriace © BELGA

Gand, 12e de la phase classique à 33 points des Mauves loupe les Play-offs pour la première fois, après 3 participations consécutives. Lokeren et Zulte Waregem sont dans le top 6 pour la deuxième fois. En tête depuis la 14e journée de la phase classique, Anderlecht doit batailler pendant toute la saison avec une équipe de Zulte Waregem alors à son apogée avec Thorgan Hazard, Leye, Berrier, le regretté Junior Malanda, Conte, Defauw, Naessens et Bossut. Les Mauves, qui possèdent 2 points d’avance sur l’Essevee au terme de la phase classique, s’offrent leur 32e titre, avec 2 petits points d’avance sur les troupes de Franky Dury. Les deux équipes font jeu égal pendant les PO1 en signant chacune un 15/30, contre 19/30 à Bruges, qui finit à 3 points d’Anderlecht.
 
Les participants
Anderlecht (4), Bruges (4), Genk (3), Standard (3), Lokeren (2) et Zulte Waregem (2).
Entre parenthèses, le nombre de participations cumulées aux PO1 pour chaque équipe
 
Le podium
Anderlecht : 49 pts
Zulte Waregem : 47 pts
Bruges : 46 pts
 
Buteurs/passeurs
Avec 8 buts inscrits en 10 matchs de Play-offs 1, Mbaye Leye (Zulte Waregem) établit un record qui reste toujours à battre. Mpoku (Standard) et Lestienne (Bruges) restent bloqués à 5 buts. Le meilleur passeur de ces PO1 est Carlos Bacca (Bruges) qui signe 6 passes décisives en 10 matchs.
 
Le match à retenir : Anderlecht-Zulte Waregem 1-1
Après des Play-offs complètement fous, les Mauves viennnent finalement à bout des Flandriens, révélation de la saison. Zulte-Waregem ouvre le score à la 55ème minute sur une tête de Jens Naessens qui trompe Silvio Proto (0-1). Mais Anderlecht, coaché par Van den Brom revient immédiatement au score sur un coup franc de Bilgia dévié par le mur (1-1). Malgré l’exclusion de Kouyaté, les Bruxellois tiennent bon pour arracher leur 32e titre. Zulte Waregem, grâce à ce nul, assure sa place au 3ème tour qualificatif de la Champions League.



2013/2014 : Triplé pour des Mauves revenus de nulle part

2013/2014 : Triplé pour des Mauves revenus de nulle part © BELGA

Anderlecht, distancé de 10 points à la fin de la phase classique, profite pleinement du système de division des points par deux (comme le Standard et Genk lors de la saison 2011/2012) pour remporter un troisième titre consécutif (son 33e), totalement inespéré quelques semaines plus tôt. Le Standard, leader depuis le mois d'août et en tête jusqu'à la 4e journée de PO1 doit se contenter de la place de dauphin. Les Mauves, avec Praet, Tielemans, Mitrovic, Kouyaté, Bruno, Najar, Nuytinck, Cyriac et Mbemba émergent en signant un 22/30 pendant les Play-offs 1, soit sept points de plus que les Liégeois. La Gantoise est à nouveau absente des PO1 après avoir échoué à la septième place de la phase classique. Pour la première fois, les six participants aux Plays-offs sont les mêmes que l’année précédente.
 
Les participants
Anderlecht (5), Bruges (5), Genk (4), Standard (4), Lokeren (3) et Zulte Waregem (3).
Entre parenthèses, le nombre de participations cumulées aux PO1 pour chaque équipe
 
Le podium
Anderlecht : 51 pts
Standard : 49 pts
Bruges : 48 pts
 
Buteurs/passeurs
Thorgan Hazard (Zulte Waregem) et Hamdi Harbaoui (Lokeren) inscrivent chacun 5 buts dans ces Play-offs 1. Lior Refaelov (Bruges) Maxime Lestienne (Bruges) et Youri Tielemans (Anderlecht) signent chacun 4 assists.
 
Le match à retenir : Bruges–Anderlecht 0-1
A trois journées de la fin des PO1, ce Bruges–Anderlecht est un tournant.  Les Mauves, coachés par Besnik Hasi vont chercher une victoire capitale dans la course au titre sur la pelouse du Club de Bruges. Réduits à dix après l'exclusion de Mitrovic, les Bruxellois font le gros dos et s’imposent grâce à un ... auto-goal de Thomas Meunier (0-1) qui dévie dans ses propres filets un centre de Bruno. Au terme de cette septième journée, Bruges perd sa première place, au profit du Standard, mais les trois premiers se tiennent en un point. Anderlecht ne va pas tarder à émerger…
 


2014/2015 : La Gantoise, première !

2014/2015 : La Gantoise, première ! © BELGA

Bruges termine la phase classique avec 4 points d’avance sur les Buffalos et les Mauves mais les Gantois vont inverser la tendance pendant ces Play-offs, disputés sans Genk, après 4 participations consécutives. Lors de la 3e journée, Bruges (2-1 contre Anderlecht) et La Gantoise (1-3 au Standard) confirment leur statut de favoris. Le Standard voit ses espoirs de titre partir en fumée lors de la 4e journée lorsqu'il est battu (1-0) à Charleroi, les Zèbres participant à leurs premiers PO1. Le FC Bruges résiste dans un premier temps aux Gantois en arrachant un match nul inespéré à la Ghelamco Arena lors de la quatrième journée. Mais les Buffalos iront s’imposer 2-3 au Jan Breydel à deux journées de la fin. La Gantoise est championne pour la première fois de son histoire !
 
Les participants
Anderlecht (6), Bruges (6), Standard (5), Gand (4), Courtrai (3) et Charleroi (1)
Entre parenthèses, le nombre de participations cumulées aux PO1 pour chaque équipe
 
Le podium
Gand : 49 pts
Bruges : 47 pts
Anderlecht : 46 pts
 
Buteurs/passeurs
Aleksandar Mitrovic (Anderlecht) termine meilleur buteur de ces PO1 avec 6 buts. Steven Defour (Anderlecht) et Victor Vazquez (Bruges) sont les rois des assists avec 6 passes décisives.
 
Le match à retenir : Bruges–Gand 2-3
Les Brugeois de Preud'homme doivent courir après le score après deux entames de mi-temps canon des Gantois. Nielsen ouvre la marque dès la 5e pour les Gantois alors que Dejaegere redonne l'avance aux hommes de Vanhaezebrouck (1-2, 52e). Par deux fois, le Club Bruges égalise. Vormer à la 38e (1-1) et à la 72e (2-2) garde les Brugeois dans le match. A la 87e minute, Raman donne le coup de grâce aux Brugeois. Gand reste en tête à deux journées de la fin et ne peut plus cacher ses rêves de titre. Les Gantois seront sacrés le week-end suivant, en battant le Standard. Le manager gantois, Michel Louwagie n’a plus qu’à tenir sa promesse en se jetant dans la Lys…

2015/2016 : Bruges après 11 ans d’attente

2015/2016 : Bruges après 11 ans d’attente © BELGA

Le Standard est, avec Genk et Charleroi, le grand absent de ces Play-offs 1. Septièmes, les Liégeois doivent laisser leur place à Zulte Waregem. Mais la surprise de ces PO1, s’appelle Ostende, le KVO terminant quatrième de la phase classique, dominée par Bruges (64) devant Gand (60) et Anderlecht (55). Les Blauw en Zwart prennent la tête lors de la 25e journée et ne la lâcheront plus pendant les Play-offs, en réalisant un 22/30, alors que les Buffalos s’effondrent avec 4 défaites et 3 nuls (12/30). Anderlecht souffle même la deuxième place aux Gantois, mais à 7 points des Brugeois, qui n’ont jamais tremblé. Cerise sur le gâteau, ils sont officiellement champions en atomisant Anderlecht 4-0 au Jan Breydel.
 
Les participants
Anderlecht (7), Bruges (7), Gand (5), Courtrai (3) Ostende (1) et Zulte Waregem (4)
Entre parenthèses, le nombre de participations cumulées aux PO1 pour chaque équipe
 
Le podium
Bruges : 54 pts
Anderlecht : 47 pts
Gand : 42 pts
 
Buteurs/passeurs
Mbaye Leye (Zulte Waregem) est sacré meilleur buteur pour la deuxième fois avec 7 réalisations pendant les PO1. Vanaken (Bruges) et Buffel (Genk) signent chacun 4 passes décisives cette année-là.
 
Le match à retenir : Bruges-Anderlecht 4-0
En surclassant Anderlecht (4-0), le Club de Bruges décroche le 14e titre de champion de son histoire, 11 ans après son dernier sacre. Le choc n'en a jamais vraiment été un, tant le Club a survolé les débats de la première à la dernière minute. Diaby (2), Vanaken et Simons sont les buteurs du jour. Arrivé à la tête du club en 2011, le duo Bart Verhaeghe (président) et Vincent Mannaert (CEO) a dû patienter 5 ans pour atteindre son objectif. En 2013, ils ont engagé Michel Preud'homme qui, à sa troisième saison, a ramené le titre.



2016/2017 : Les Mauves de bout en bout

2016/2017 : Les Mauves de bout en bout © BELGA

Anderlecht vire en tête après avoir pris le commandement lors de la dernière journée de la phase classique. Bruges, Zulte Waregem, Charleroi, La Gantoise et Ostende accompagnent les Mauves en Play-offs. Genk et le Standard, respectivement huitième et neuvième de la phase classique sont les grands absents du top 6. Anderlecht conserve la tête du classement pendant tous les PO1 en signant un 21/30, soit 5 points de mieux que Gand et 6 de plus que Bruges. Ils ne connaissent qu’un seul accroc, une défaite à domicile face à Charleroi. Zulte Waregem, troisième au sortir de la phase classique, s’écroule avec 6 défaites, 3 nuls et une seule victoire…
 
Les participants
Anderlecht (8), Bruges (8), Gand (6), Ostende (2), Charleroi (2) et Zulte Waregem (5)
Entre parenthèses, le nombre de participations cumulées aux PO1 pour chaque équipe
 
Le podium
Anderlecht : 52 pts
Bruges : 45 pts
La Gantoise : 41 pts
 
Buteurs/passeurs
Le meilleur buteur de ces Play-offs 1 est Yuya Kubo (la Gantoise) avec 6 buts. Il devance un trio composé de Dalsgaard (Zulte Waregem), Izquierdo (Bruges) et Wesley (Bruges), 5 buts chacun. Le meilleur passeur s’appelle Youri Tielemans (Anderlecht) avec 5 passes décisives
 
Le match à retenir : Charleroi–Anderlecht 1-3
Les troupes du coach René Weiler entament les Play-offs 1 avec une maigre avance sur Bruges. Petit à petit, les Bruxellois creusent l'écart et peuvent même devenir champions sur les terres des Blauw en Zwart lors de la septième journée des PO1. Mais en raison du match nul (1-1) au stade Jan Breydel, les festivités sont reportées de quelques jours, à l’occasion du déplacement à Charleroi, la seule équipe à avoir battu Anderlecht pendant ces Play-offs. Chris Bedia ouvre la marque pour les Zèbres, mais Lukasz Teodorczyk renverse la situation après la pause en inscrivant deux buts. Le buteur polonais retrouve ainsi le chemin des filets après 8 rencontres sans marquer. En fin de rencontre, Massimo Bruno donne au score son allure définitive (1-3) et aux Mauves le 34ème titre de leur histoire!





2017/2018 : Bruges dominateur

2017/2018 : Bruges dominateur © photonews

Les Brugeois d’Ivan Leko terminent la phase classique du championnat avec une confortable avance de 12 points sur Anderlecht. Ils feront jeu égal avec les Mauves pendant les Play-offs 1, les deux équipes signant un modeste 12/30 (avec 6 défaites pour le Sporting de Vanhaezebrouck). Le Standard, sixième à l’entame des PO1, signe lui un 21/30 et une remontée incroyable mais vient mourir à trois points des Brugeois pour le titre.
 
Les participants
Anderlecht (9), Bruges (9), Gand (7), Standard (6), Genk (5) et Charleroi (3)
Entre parenthèses, le nombre de participations cumulées aux PO1 pour chaque équipe
 
Le podium
Bruges : 46 pts
Standard : 43 pts
Anderlecht : 40 pts
 
Buteurs/passeurs
Le meilleur buteur des PO1 s’appelle Edmilson (Standard), qui inscrit 7 buts en dix matchs. Emond (Standard), Trossard (Genk) et Teodorczyk (Anderlecht) sont à 5 buts. Le meilleur passeur du tournoi entre membres du top 6 est Mehdi Carcela (Standard), avec 6 passes décisives
 
Le match à retenir : Standard–Bruges 1-1
Lors de la neuvième journée des Play-offs 1, le Standard de Sa Pinto reçoit des Brugeois qui sont venus chercher au minimum 1 point pour le titre. Sur un corner des Rouches, Laifis ouvre la marque après qu’Horvath ait repoussé une première tête de Luyindama. Le Standard a l’occasion de doubler la mise par Carcela et Edmilson mais les Liégeois n’en profitent pas. Le match va basculer sur une phase qui fera couler beaucoup d’encre :  le tackle de Vormer, préalable au but égalisateur de Vossen est entaché d’une faute de main. Même si les images du VAR sont claires, Bram Van Driessche, l’arbitre de la rencontre accorde curieusement le but. Bruges, avec ce partage 1-1, est champion de Belgique pour la 15ème fois de son histoire.



Et cette année ?

Et cette année ? © BELGA

Après deux participations consécutives, Charleroi ne sera pas de la fête du top 6 cette saison. Pour le reste, rien que du lourd, avec Genk, Bruges, le Standard, La Gantoise et … Anderlecht, qui a dû patienter jusqu’à la 29e journée pour s’assurer de sa participation aux Play-offs 1.
 
L’invité-surprise de ces PO1 2018/2019, c’est évidemment la très ambitieuse équipe de l’Antwerp, dirigée de main de maître par Laszlo Boloni : rugueux, efficace, difficile à manœuvrer, soutenu par un public passionné, le Great Old a réussi une excellente phase classique terminant à la 6ème place avec 49 points.
 
Avec un matelas de 4 points d’avance sur Bruges après division des points par deux, Genk, la meilleure équipe jusqu’ici, est le favori logique de ces PO1. Mais les Limbourgeois auront-ils digéré le départ de leur maître à jouer, Alejandro Pozuelo ? Ce qui est sûr c’est que les troupes de Clément vont à avoir à leurs trousses des équipes animées d’un fort sentiment de revanche. Le Standard, qui n’a jamais été sacré depuis l’introduction des Plays-offs, trouve tout doucement la bonne carburation. Anderlecht doit faire mieux pour ses supporters. Et Bruges, tapi à la deuxième place, n’a certainement pas dit son dernier mot.
 
Les participants
Anderlecht (10), Bruges (10), Gand (8), Standard (7), Genk (7) et Antwerp (1)
 
Le classement
Les points onté été divisés par deux, le nouveau classement est donc le suivant :
1. Genk -> 32*  points
2. FC Bruges -> 28 points 
3. Standard -> 27* points
4. Anderlecht -> 26* points
5. Gand -> 25 points
6. Antwerp-> 25* points

Les équipes avec une étoile (*) ont reçu un demi-point qui tombera en cas d'égalité (le classement de la phase classique sera alors déterminant).
 
Les tickets européens seront répartis comme suit:
Champion : phase de groupe Champions League
Deuxième : troisième tour qualificatif Champions League
Vainqueur de la Coupe : phase de groupe Europa League
Vainqueur compétition régulière : troisième tour qualificatif Europa League
Vainqueur test-match PO1 – PO2 : deuxième tour qualificatif Europa League
 
 
Le calendrier des Play-offs 2018 /2019
 
Cliquez ici pour consulter le calendrier complet !

CONCOURS

Remportez une expérience VIP pour 5 personnes lors d'une rencontre des Play-offs d'Anderlecht !


Remportez une expérience VIP pour 5 personnes lors d'une rencontre des Play-offs de Charleroi !

100% des gagnants ont tenté leur chance

Voir tout
Gagnez le nouveau LG Q60 !

Gagnez le nouveau LG Q60 !

Vous avez envie de vous offrir un nouveau smartphone ? Le LG Q60 devrait bien vous séduire !

Gagnez un superbe casque Apple Beats Solo³ à l’occasion du lancement de Proximus Pickx !

Gagnez un superbe casque Apple Beats Solo³ à l’occasion du lancement de Proximus Pickx !

Dès le 1er juillet, Skynet.be fait peau neuve et devient www.proximuspickx.be, une toute nouvelle plateforme commune à la télévision et au web. Pour fêter le lancement de Proximus Pickx, nous vous offrons la possibilité de gagner un superbe casque Apple Beats Solo³ !

Musique Maestro !

Voir tout
King Diamond : un bijou de metal

King Diamond : un bijou de metal

Graspop Metal Meeting, c’est l’histoire de vieux dinosaures et de jeunes loups du metal qui cohabitent durant trois jours pour emmener le public à travers un voyage musical mémorable. Et parmi ces vieux de la vieille, on retrouve King Diamond.

Florence + The Machine : toute sirène hurlante !

Florence + The Machine : toute sirène hurlante !

Adulée par les uns et conspuée par les autres, Florence Welch ne laisse personne indifférent. Avec sa voix puissante, capable de porter un bateau et de vous mouiller les yeux, elle sait y faire. Si certains sont séduits, d’autres passent leur chemin sans même se retourner. Mais Rock Werchter, prépare-toi, Florence and the Machine arrive !

Mumford and Sons : c’est la fête sur la scène de Werchter !

Mumford and Sons : c’est la fête sur la scène de Werchter !

Il fut un temps où tout le monde se serait damné pour Mumford et ses fils. Quand le groupe a débarqué avec sa nu-folk, le public a immédiatement adoré cette bande de gendres idéaux qui proposaient cette belle musique entraînante. Une fabuleuse aventure, jusqu’à ce que de nombreux fans commencent à se lasser du banjo et du pied qui tape.

Festivals d'été : louez 'Bohemian Rhapsody' maintenant à prix avantageux sur Proximus TV

Festivals d'été : louez 'Bohemian Rhapsody' maintenant à prix avantageux sur Proximus TV

5 bonnes raisons de regarder Bohemian RhapsodyBohemian Rhapsody est devenu en quelques mois le biopic le plus vu de tous les temps. Récompensé par quatre Oscars et deux Golden Globes, le film vous emmenera aux premières loges de la création du groupe mythique jusqu'à son ascension vers les sommets. Un film à ne manquer sous aucun prétexte, on vous explique pourquoi.

YUNGBLUD : du sang neuf, une âme ancienne

YUNGBLUD : du sang neuf, une âme ancienne

Que se passe-t-il quand on commence à jouer de la guitare à 4 ans ? À 22 ans, on monte sur la scène de Rock Werchter.

Amon Amarth : les corbeaux d’Odin font du grabuge !

Amon Amarth : les corbeaux d’Odin font du grabuge !

Les Vikings suédois, grandes figures de la scène metal, seront présents à Graspop pour la sixième fois. La hache de guerre est déterrée.

Trivium: hard 'n heavy!

Trivium: hard 'n heavy!

Trivium est né en 2000. Et avec une multitude d’autres groupes, il a injecté une forte dose de heavy metal dans les années 2000.

The Cure : plus de 40 ans de nostalgie

The Cure : plus de 40 ans de nostalgie

Avec le retour du post-punk, de la new wave et de tous les styles musicaux de cette période, on s’est dit que c’était le moment de mettre à l’honneur l’un des groupes pionniers du genre et surtout celui qui l’a incarné.

Muse : la source ne se tarit jamais

Muse : la source ne se tarit jamais

Il existe de nombreuses muses, mais un seul Muse. Après 25 ans de carrière et l’enchaînement de nombreux disques et tournées, le groupe britannique demeure une machine extrêmement bien huilée sur scène.

Anthrax : actif depuis 1981

Anthrax : actif depuis 1981

En 1981, le hair metal voit le jour et le groupe Mötley Crüe se forme. Entre autres. Et parmi ceux qui mettent le nez à la fenêtre, on retrouve Anthrax.

Rob Zombie : la Zombie Apocalypse

Rob Zombie : la Zombie Apocalypse

Au départ, Rob Zombie faisait partie d’un groupe appelé White Zombie. Et quand ce groupe a disparu, il a continué sa route seul. Une aventure qui dure depuis plus de 30 ans. White Zombie a vu le jour en 1986 et Rob Zombie a entamé sa carrière solo dix ans plus tard. Et il montera encore une fois sur la scène de Graspop cette année.

Ces musiciens nous ont quittés en mai

Ces musiciens nous ont quittés en mai

Adieu est un mot vide de sens. Ces musiciens nous ont en effet quittés le mois dernier, mais leur musique continuera à vivre éternellement.

Le sport à la une

Voir tout
Du sang, de la sueur et des larmes : Ostende remporte son huitième titre d'affilée

Du sang, de la sueur et des larmes : Ostende remporte son huitième titre d'affilée

Comme les années précédentes, Ostende a entamé la saison 2018-2019 de l'Euromillions League avec le statut de grandissime favori. Le club côtier briguait son huitième titre consécutif. Deuxièmes à l'issue de la saison régulière derrière Anvers, les Ostendais ont battu en finale des play-offs les Giants anversois 3 victoires à 1, dans une série disputée au meilleur des cinq matchs. Un titre acquis dans la douleur face à un adversaire des plus coriaces. Découvrez ci-après le bilan d'une saison particulièrement prolifique.

Le Tour de Suisse, dernière ligne droite avant le Tour de France

Le Tour de Suisse, dernière ligne droite avant le Tour de France

Ceux qui n'ont pas opté pour le Critérium du Dauphiné en guise de préparation pour le Tour de France se testeront dès le 15 juin sur les routes du Tour de Suisse. Geraint Thomas et Egan Bernal font office de favoris. Suivez cette course à étapes en direct sur Proximus TV. Un récapitulatif d'une durée de 60 minutes sera diffusé le lendemain de chaque étape, de 10 à 11h, sur le canal 701.

Faites connaissance avec les Diables de demain

Faites connaissance avec les Diables de demain

En juin, les Espoirs belges disputeront l’Euro U21 qui se déroulera en Italie et à San Marino. Un Euro important, car les quatre meilleurs pays de ce tournoi décrocheront un ticket pour les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo.

Coup de projecteur sur la crème du golf européen

Coup de projecteur sur la crème du golf européen

Longtemps considéré comme un sport élitiste, le golf gagne chaque jour en popularité. Si de nombreuses stars du golf mondial sont américaines, l'Europe n'a rien à envier au pays de l'Oncle Sam en la matière. Voici une sélection de dix golfeurs européens capables de rivaliser avec les meilleurs.

À ne manquer sous aucun prétexte : ces événements sportifs sont à suivre en juin sur Proximus TV

À ne manquer sous aucun prétexte : ces événements sportifs sont à suivre en juin sur Proximus TV

Alors que la Jupiler Pro League a connu son dénouement et que le Tour d'Italie cycliste touche à sa fin, d'autres événements sportifs d'envergure vous attendent tout le mois de juin sur Proximus Sports. Du football international, du cyclisme au plus haut niveau, et une lutte sans merci pour le titre en Euromillions League, en NBA, ainsi qu'en Formule E. De quoi satisfaire les téléspectateurs les plus exigeants !

Les deux font la paire ou l'histoire de dix équipes de double particulièrement performantes

Les deux font la paire ou l'histoire de dix équipes de double particulièrement performantes

Contrairement à une idée reçue, il ne suffit pas de réunir deux bons joueurs de simple pour former une bonne équipe de double. Le double est une épreuve très spécifique et associer deux sportifs individuels en une paire unie et performante n'a rien d'évident. Coup de projecteurs sur dix duos célèbres.

Présentation des « Red Lions », la meilleure équipe de hockey au monde

Présentation des « Red Lions », la meilleure équipe de hockey au monde

Champions du monde depuis décembre dernier, les « Red Lions » caracolent actuellement en tête du classement mondial. Mais comment sont-ils parvenus à un tel niveau ? Morceaux choisis.

Tout savoir sur l'édition 2019 de Roland-Garros !

Tout savoir sur l'édition 2019 de Roland-Garros !

La 118ème édition des Internationaux de France se disputera du dimanche 26 mai au dimanche 9 juin. 128 joueurs et 128 joueuses en découdront quinze jours durant et tenteront de remporter le tournoi de Roland-Garros, deuxième épreuve du Grand Chelem. Les qualifications ont débuté ce lundi et sont diffusées sur les ondes d'Eurosport qui retransmettra donc près de trois semaines de tennis en direct. Découvrez ici les favoris et les favorites de l'édition 2019 ainsi que les chances des joueurs et joueuses belges.

NBA : ces quatre équipes qui peuvent être sacrées championnes !

NBA : ces quatre équipes qui peuvent être sacrées championnes !

Les playoffs NBA battent leur plein et place désormais aux finales de conférence ! Quatre équipes son encore en lice pour le trophée Larry O'Brien dont les Golden State Warriors, doubles champions en titre. Stephen Curry et co affronteront les Portland Trail Blazers au sein de la conférence ouest tandis qu'à l'est, les Milwaukee Bucks et les Toronto Raptors se disputeront une place en finale. Nous vos présentons les quatre prétendants au titre tant convoité de World Champions !

L'athlétisme belge se porte plutôt bien. Ces athlètes sont capables des plus grands exploits

L'athlétisme belge se porte plutôt bien. Ces athlètes sont capables des plus grands exploits

La Belgique est une terre de prédilection pour l'athlétisme. Si, par le passé, plusieurs grands champions ont fait honneur à nos couleurs, la génération actuelle n'en est pas moins prometteuse. Coup de projecteur sur les (futurs) porte-drapeaux de notre athlétisme.

Les clés pour réussir les 20 kms de Bruxelles

Les clés pour réussir les 20 kms de Bruxelles

Une course comme les 20 kms de Bruxelles demande une préparation spécifique et il existe quelques trucs à suivre pour que votre performance soit à la hauteur de vos espérances.

Quel régime alimentaire suivre pour réussir les 20 kms de Bruxelles ?

Quel régime alimentaire suivre pour réussir les 20 kms de Bruxelles ?

Courir les 20 kms de Bruxelles est un objectif ambitieux qui demande beaucoup d'investissement et d'entraînement. Mais une bonne alimentation constitue un facteur clé de la réussite. Isabelle Wasmes, conseillère en Nutrition Humaine et Sportive, fondatrice de Eat_Energize et elle-même spécialiste de l'ultratrail, vous livre les clés de la réussite.

L'actu cinéma et séries

Voir tout
Les sorties de la semaine dans le catalogue à la demande de Proximus TV (20 juin 2019)

Les sorties de la semaine dans le catalogue à la demande de Proximus TV (20 juin 2019)

Déjà un petit air de vacances sur Proximus Pickx

Alix Poisson, l’éclatante étoile du petit écran

Alix Poisson, l’éclatante étoile du petit écran

Alix Poisson, c’est l’agilité incarnée. Fragile, précise, drôlement ferme, elle a un charme fou. L’actrice est à l’affiche d’une série saisissante sur Arte, "Jeux d'influence". Elle y joue une journaliste corrompue. On voulait en savoir plus sur cette actrice simple et discrète, au naturel confondant.

Ces jeux vidéo qui cartonnent bientôt portés au cinéma

Ces jeux vidéo qui cartonnent bientôt portés au cinéma

Attrapez les tous! C’est ce qui résonne dans la tête des aficionados dès qu’on parle de Pokémon. Le 4e film de la franchise qui est présenté comme un spin-off de l’histoire de base, est toujours programmé dans la plupart des cinémas.

Les sorties ciné de la semaine (19 juin 2019)

Les sorties ciné de la semaine (19 juin 2019)

Quel film irez-vous voir cette semaine ?

"Big Little Lies", pourquoi on adore ces 5 héroïnes

"Big Little Lies", pourquoi on adore ces 5 héroïnes

Cinq femmes magnifiques. Cinq amies solidaires. Cinq actrices épatantes. Elles ont trente et quarante ans. Ce sont les héroïnes de « Big Little Lies » : Madeline (Reese Witherspoon), Céleste (Nicole Kidman), Renata (Laura Dern), Jane (Shailene Woodley) et Bonnie (Zoë Kravitz). Elles tiennent le haut de l’affiche. Et chacune d’elle nous bouleverse dans la série HBO, dont la saison 2 est diffusée sur Be tv. Attention, cet article contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas vu la saison 1.

Festivals d'été : louez 'Bohemian Rhapsody' maintenant à prix avantageux sur Proximus TV

Festivals d'été : louez 'Bohemian Rhapsody' maintenant à prix avantageux sur Proximus TV

5 bonnes raisons de regarder Bohemian RhapsodyBohemian Rhapsody est devenu en quelques mois le biopic le plus vu de tous les temps. Récompensé par quatre Oscars et deux Golden Globes, le film vous emmenera aux premières loges de la création du groupe mythique jusqu'à son ascension vers les sommets. Un film à ne manquer sous aucun prétexte, on vous explique pourquoi.

Pourquoi sommes-nous tellement attirés par les films et séries dystopiques ?

Pourquoi sommes-nous tellement attirés par les films et séries dystopiques ?

Que ce soit au cinéma ou à la télévision, les fictions qui se déroulent dans un futur dystopique sont nombreuses. Pourtant, ce n’est pas un environnement qui fait particulièrement rêver. Une dystopie est en effet une société généralement située dans un futur proche dans laquelle la liberté est limitée et où la technologie révolutionnaire et dangereuse occupe une place centrale. Mais qu’est-ce qui nous plaît tant dans ce genre de fictions ? Est-ce le fait qu’elles donnent une idée de ce qu’il se passera dans le futur ? Où nous permettent-elles de prendre conscience des limites à ne pas dépasser ? Voici les meilleurs films et séries dystopiques disponibles via Proximus TV.

Les super pouvoirs les plus cool des X-Men

Les super pouvoirs les plus cool des X-Men

Il est encore temps de vous rendre au cinéma pour voir X-Men: Dark Phoenix. Dans ce dernier film de la saga, les X-Men vont devoir affronter leur adversaire le plus puissant : Jean Grey, un membre de leur propre famille. Lors d'une mission de sauvetage dans l'espace, Jean est frappée par une mystérieuse force étrangère. Elle survit à peine à l'incident. De retour sur terre, cette force extraterrestre la rend non seulement infiniment plus forte, mais aussi beaucoup plus instable. Quand Jean perd complètement le contrôle et qu'elle blesse tous ceux qu'elle aime, ce sont les fondations mêmes des X-Men qui sont en jeu.

Les sorties de la semaine dans le catalogue à la demande de Proximus Pickx (14 juin 2019)

Les sorties de la semaine dans le catalogue à la demande de Proximus Pickx (14 juin 2019)

Il y a de la qualité cette semaine dans les nouveautés du catalogue à la demande de Proximus Pickx

Les nouveautés sur Be tv en juin

Les nouveautés sur Be tv en juin

En juin, Be tv s’offre à nouveaux des exclusivités, comme la très attendue saison 2 de « Big Littles Lies », truffée de nouveaux secrets, mensonges et scandales. Quoi d’autre ? Hugh Grant déboule en politicien amoureux dans la minisérie « A very English scandal ». Ne manquez pas non plus Sean Penn qui explore Mars dans « The First », une série Hulu.

Les programmes à voir ces prochains jours à la télé (du 15 au 21 juin)

Les programmes à voir ces prochains jours à la télé (du 15 au 21 juin)

Voici les programmes à voir ou à enregistrer ces prochains jours à la télévision.

Les grands rôles de Cate Blanchett

Les grands rôles de Cate Blanchett

Cate Blanchett a eu 50 ans le 14 mai. Devenue une icône du cinéma, cette actrice australienne a décroché deux Oscars. Une consécration pour l'une des actrices les plus talentueuses à Hollywood. Pour le plaisir de voir ou revoir cette actrice magnétiser votre écran, la rédaction a sélectionné ses rôles les plus impressionnants, parmi lesquels celui de la reine qu’elle incarne à merveille dans le film “Elizabeth”.

L'actu esports

Voir tout
Dignitas ouvre un nouveau studio de production et un centre de formation

Dignitas ouvre un nouveau studio de production et un centre de formation

Dignitas a ouvert une nouvelle installation à Newark, dans l’état du New Jersey, qui sera utilisée pour la production du contenu et permettra aux différentes équipes de l’organisation de se former.

Riot annonce plus d’informations sur les Worlds 2019

Riot annonce plus d’informations sur les Worlds 2019

Riot Games a annoncé le nouvel emplacement, ou plutôt les emplacements des Worlds 2019. Le plus grand tournoi de League of Legends reviendra à nouveau en Europe cette année.

Ninjas in Pyjamas change son équipe CS:GO

Ninjas in Pyjamas change son équipe CS:GO

L’organisation suédoise Ninjas in Pyjamas a remercié Dennis "dennis" Edman de sa formation. Il fait ainsi de la place à Nicolas "Plopski" Gonzalez Zamora, un nouvel ajout dans l'équipe.

EPHEC représentera la Belgique aux University Esports Masters

EPHEC représentera la Belgique aux University Esports Masters

Pour la première fois de son histoire, la Belgique sera représentée aux University Esports Masters. L'équipe de l'EPHEC (Haute Ecole Économique et Technique), une haute école de Louvain-la-Neuve, participera au tournoi sur League of Legends.

Les BLAST Pro Series se rendent à Moscou

Les BLAST Pro Series se rendent à Moscou

RFRSH Entertainment, l'organisateur des BLAST Pro Series, a annoncé le lieu du prochain tournoi. En septembre, tout le gratin de la scène CS:GO se rendra dans la capitale russe, Moscou.

Snappi quitte OpTic

Snappi quitte OpTic

Marco "Snappi" Pfeiffer a annoncé sur Twitter qu'il avait été libéré de son contrat chez OpTic. Snappi était avec l'équipe depuis un peu plus d'un an.

OpTic bat Ancient pour gagner la DreamHack Open Summer

OpTic bat Ancient pour gagner la DreamHack Open Summer

Un tournoi suédois avec une équipe suédoise et danoise en finale, les organisateurs de la DreamHack Open Summer ne pouvaient être que satisfaits de la finale du tournoi opposant OpTic à Ancient. Pour les équipes, une place à la DreamHack Masters de Malmö était en jeu.

La finale du LEC Summer Split aura lieu à Athènes

La finale du LEC Summer Split aura lieu à Athènes

Le Summer Split de la LEC vient tout juste de commencer, mais les équipes peuvent déjà se réjouir du lieu de la phase finale. Riot Games a annoncé son intention d'organiser cette phase finale à Athènes cette année.

Team Liquid complète la liste de participants de l’ESL One Cologne

Team Liquid complète la liste de participants de l’ESL One Cologne

La liste de participants pour l'ESL One Cologne est complète. Grâce à une victoire 2-0 contre G2 au GG.BET Cologne Invitational, Team Liquid est la dernière équipe à être qualifiée pour l'un des plus grands tournois CS:GO au monde.

Defusekids garde son double titre à l’ESL Benelux

Defusekids garde son double titre à l’ESL Benelux

Pour la deuxième année consécutive, l'organisation belge Defusekids est devenue double championne de l'ESL Benelux. L'organisation a remporté le titre sur League of Legends et CS: GO.

Début dramatique pour Excel et Vitality dans le Summer Split de la LEC

Début dramatique pour Excel et Vitality dans le Summer Split de la LEC

La Summer Split de la LEC a recommencé depuis deux semaines et nous pouvons déjà remarquer un certain nombre de différences par rapport au Split passé. G2 Esports continue de progresser, tandis que Team Vitality et Excel Esports boivent la tasse.

Heroic se qualifie pour l’ESL One Cologne 2019

Heroic se qualifie pour l’ESL One Cologne 2019

L'équipe danoise CS:GO Heroic a réussi à se qualifier pour l'ESL One Cologne, après une victoire contre les Kazakhs d'AVANGAR. Ils l'ont fait lors de la petite finale des éliminatoires européens. Grâce à leur victoire, Heroic peut participer à l'ESL One Cologne 2019, où l'équipe rencontrera des équipes comme Astralis, Ence et MIBR et où elle aura une chance de gagner une partie du prize pool de 300 000 dollars.

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top