Current language: fr

Les 10 albums préférés de RHEA

Voici une toute nouvelle rubrique dans laquelle nous demandons à un artiste ou à un groupe de nous présenter ses 10 albums préférés. Le premier à partager ses coups de cœur musicaux avec nous est RHEA !
Les 10 albums préférés de RHEA © SDP

RHEA a participé au concours « De Nieuwe Lichting » organisé par la radio Studio Brussel. Il a atteint la finale en 2016 et a littéralement cassé la baraque. Son adage : ne jamais faire les choses à moitié. Son premier EP n’est en effet sorti qu’en mai dernier. Intitulé « Lust for Blood », il est le fruit de trois ans de concerts. Après avoir quasiment mis l’Europe à ses pieds, le groupe se prépare maintenant à conquérir le monde. Il  n'est pas pressé. 

Green Day - American Idiot

Green Day - American Idiot © Green Day

Jorge (chanteur) : « C’est le tout premier disque dont j’ai vraiment été fan, j’aime toutes les chansons qui y figurent. La pochette m’a particulièrement fasciné, sans doute en raison des couleurs utilisées. J’avais 8 ans lorsque mon frère et ma sœur me l'ont fait écouter pour la première fois. Ensuite, en grandissant, je me suis laissé emporter par les paroles. J’ai écouté ce disque en boucle pendant 8 ans. Je ne pense pas que j’écouterai un jour un album davantage que « American Idiot ». 

Royal Blood - Royal Blood

Royal Blood - Royal Blood © Royal Blood

Jorge : « Durant mon adolescence, j’ai souvent ressenti le manque de groupes de rock  incarnant exactement ce que je cherchais. Et j’étais quelque peu lassé de « American Idiot » (que j’ai récemment redécouvert). Lorsque Royal Blood a sorti son premier disque en 2014, j’ai tout de suite été séduit. Il avait un son particulier et des chansons entraînantes dans lesquelles je pouvais totalement me perdre. Un style réfléchi dans tous les domaines et une vision moderne d’un genre ancien. Un mélange de rock et de guitares lourdes avec le meilleur de ce que la pop peut offrir. Dur et accrocheur, c’est la meilleure définition que je puisse donner. J’adore. » 

Highway To Hell - AC/DC

Highway To Hell - AC/DC © AC/DC

Guillaume (guitariste) : « Pour moi, cet album demeure la bible du rock’n’roll (quelle ironie !). C’est mon frère qui m’a fait découvrir AC/DC lorsque j’étais enfant. Mais quand j’ai entendu « Highway To Hell », j’ai été séduit. Ce disque était parfait pour moi. J'ignorais qu’une guitare pouvait produire un son rocailleux. Et le livret qui se trouvait dans la boîte avec les photos du groupe et leur matériel ont beaucoup frappé mon imagination. Pendant des années, j’ai essayé de jouer le disque note après note sur ma SG (comme Angus). Avec le recul, je peux dire que cet album a été crucial dans ma formation de guitariste. » 

Royal Blood - How Did We Get So Dark?

Royal Blood - How Did We Get So Dark? © Royal Blood

Guillaume : « Faire un tube est très difficile, mais Royal Blood est parvenu à les enchaîner sur son deuxième album, sans exception. C’est entraînant, pop et hard de la première à la dernière chanson. Les chansons et le son de ce duo font de ce disque un classique du rock en devenir. » 

Queens of the Stone Age - Like Clockwork

Queens of the Stone Age - Like Clockwork © QOTSA

Dajo (batterie) : « C’est un disque dans lequel QOTSA s’engage dans une tout autre direction. Le groupe alterne le rapide et le hard avec le lent et le non-conventionnel. Chaque plage de cet album est d’une certaine manière « atypique », mais l’album est cependant pop et policé. C’est ce que l’on peut appeler un chef-d’œuvre. » 

Queens of the Stone Age - Lullabies to paralyze

Queens of the Stone Age - Lullabies to paralyze © QOTSA

Matthijs (basse) : « C’est à travers cet album que j’ai découvert QOTSA. Et je ne pouvais pas en croire mes oreilles… La combinaison de grooves gras, de riffs lourds et de chansons entraînantes était une chose que je n’avais jamais entendue auparavant. Cela m’a donné l'envie de me lancer dans le hard rock et d’intégrer un groupe le plus vite possible. Pendant des années, j’ai écouté ce disque tous les jours. Aujourd’hui encore, cela reste un plaisir d’entendre ce son sortir de mes haut-parleurs. »   

Pearl Jam - Ten

Pearl Jam - Ten © Pearl Jam

Matthijs : « Pour moi, ce disque est le meilleur premier album de tous les temps ! C’est incroyable de voir le nombre de tubes qu’il contient. Et le son est fantastique. Avec la voix incroyable d’Eddie Vedder, « Ten » me donne la chair de poule à chaque fois que je l’écoute. Voici quelques années, j’ai assisté à un concert du groupe à Rock Werchter et je ne me suis pas ennuyé une seconde. Avec le temps, les titres de « Ten » ont encore atteint une autre dimension, ce qui ne fait que renforcer mon sentiment initial. » 

Rage Against the Machine - Rage Against the Machine

Rage Against the Machine - Rage Against the Machine © Rage Against The Machine

Dajo : « J’ai découvert cet album très tôt. Il me procure beaucoup d’émotion, réveille en moi une certaine forme d’agressivité et me donne une énergie immense. C’est par exemple un disque idéal pour faire du sport (je pratique moi-même la course à pied). De plus, on y retrouve « Killing In The Name », un tube majeur qui est pour moi la meilleure chanson du groupe. Par le passé, je jouais de la batterie sur ce morceau et je l’ai repris avec mon premier groupe. Je ne me lasserai jamais de le voir sur scène ! » 

The Raconteurs - Consolers of the Lonely

The Raconteurs - Consolers of the Lonely © Raconteurs

Hannes (guitare) : « En tant que fan inconditionnel de Jack White, c’est difficile pour moi de sélectionner un album en particulier… Mais si je dois n’en choisir qu’un, The Raconteurs est un groupe que je trouve extraordinaire. Deux chanteurs, une écriture dans la veine « Lennon-McCartney », des chansons pop variées, le son bien connu de Jack… voici quelques-unes des raisons pour lesquelles je trouve que ce groupe, et particulièrement cet album, font partie des classiques. » 

Nirvana - Nevermind

Nirvana - Nevermind © Nirvana

Hannes : « Nevermind est le premier disque que j’ai acheté, simplement parce qu’il m’attirait énormément visuellement. Ma mère trouvait que ce bébé nu sur la pochette n’était pas du meilleur goût, je ne pouvais donc pas l’acheter. Quand elle a vu à quel point cela me rendait triste, elle m’a donné son accord. J’ai beaucoup écouté cet album quand j’étais plus jeune… J’ai découvert le morceau caché par hasard, car j’ai laissé tourner le lecteur CD après la dernière chanson. Pour moi, ce disque était, à plusieurs égards, rempli de surprises. Des paroles fantastiques, un son exceptionnel, un morceau caché et plein de spécificités. Et il s’agit encore une fois d’un album qui mélange le hard rock et la pop. »

Top