Current language: fr

Le supergroupe Prophets of Rage s'installe au Pukkelpop

Avec, en 2016, leur tournée Make America Rage Again, certains ont cru à la reformation de Rage Against the Machine, et ils n’étaient pas loin de la vérité puisque le supergroupe Prophets of Rage venait de naître aux yeux du monde. Ils joueront sur la scène principale de Pukkelpop le dimanche 18 août prochain. Un concert à ne pas manquer!

Découvrez également les concerts des artistes de Pukkelpop dans le catalogue à la demande de Proximus Pickx. 
Le supergroupe Prophets of Rage s'installe au Pukkelpop © Amy Harris/Rex/Shutterstock

2016, s’en était trop pour Tom Morello, guitariste de RATM, qui se devait de répondre de manière forte à la politique menée par Donald Trump. Il ressent le besoin viscéral de réveiller les consciences face à des élections qui ont laissé la porte ouverte aux discours ultra-conservateurs et au racisme décomplexé.

La musique a toujours été un vecteur de conscientisation, surtout à travers le rap et ses paroles sans concession. L’idée de super groupe avait déjà jailli dans l’esprit de Tom et de B-Real, le timing était désormais parfait pour qu’il s’impose comme une réalité.  En plus de ses anciens comparses de RATM, Brad Wilk à la batterie et Tim Commerford à la basse, Tom Morello a fait appel à B-Real de Cypress Hill et Chuck D et DJ Lord de Public Enemy.

Autant dire que Prophets of Rage cumule quelques années d’expérience dans le domaine de la revendication. Ironie du sort, RATM avait prédit dans leur clip du morceau 'Sleep Now in Th Fire' tiré de leur album The Battle of Los Angeles sorti en 2000.. l’arrivée de Trump à La Maison-Blanche. Soyez attentif à 3 minutes 21 sec, un homme lève une pancarte "Trump for President".

Retour aux sources

Retour aux sources © Andy Kropa/Invasion/AP

Le nom de groupe provient du morceau 'Prophets of Rage' de Public Enemy paru sur l’album It Takes A Nation of Millions To Hold Us Back de 1988. Prophets of Rage est aussi le nom qu’a donné James Hale à son documentaire de 2011 sur le groupe de rap mythique.


La musique, oui, mais le poing fermé

La musique, oui, mais le poing fermé © Prophets of Rage

Le poing fermé utilisé par Prophets of Rage symbolise la rébellion et l’unité. Une figure utilisée également dans le passé par Public Enemy, Cypress Hill et Rage Against The Machine. B-Real explique sa signification à RTS FM: "C’est symbolique, le poing est composé avec la main qui est faite de doigts indépendants mais quand on la ferme, cela ne fait plus qu’un".

Une fusion du rap et du métal qui tire ses racines dans le passé

Une fusion du rap et du métal qui tire ses racines dans le passé © RMV / Shutterstock

Rage Against the Machine avait réussi le savant dosage entre rock/rap et métal, mais sans son emblématique chanteur Zach de la Rocha, la saveur n’est plus la même. Heureusement que Cypress Hill a fait monter la sauce au début du siècle. Il suffit de se rappeler l’album Skull and Bones et son tube 'Rock Superstar' paru en 2000 pour comprendre que B-Real n’a pas attendu Prophets of Rage pour évoquer son amour du métal.



Un groupe de reprises de Rage? Pas vraiment non. En tout cas, les Américains se prennent au sérieux et prennent du plaisir à jouer ensemble. Et puis il faut être sincère, bien qu'on ait droit à la formation originale de zicos de Rage Against The Machine, sans la colère et l'énergie de Zach de la Rocha, on est loin du compte. C'est comme manger du spaghetti sans sauce tomate...Quoique, ici aidé, par Frank Carter, le groupe arrive à déchainer les foules sur Killing In The Name.



Direction le studio d’enregistrement pour le gang des prophètes qui sortent en 2017 un premier album éponyme regroupant également les enregistrements présents sur leur EP de 2016. Leur premier single, 'Unfuck The World', s’empare de la toile. C'est lorsque le supergroupe compose ses propres morceaux qu'ils sont les plus forts et qu'on comprend leur raison d'être.



Le dernier en date 'Made With Hate' donne le ton d'un futur deuxième album. Le clip est à voir depuis le 24 juin sur Youtube.



Tom Morello a donné au célèbre magazine Rolling Stone sa définition de Prophets of Rage : "We're an elite task force of revolutionary musicians determined to confront this mountain of election year bullshit, and confront it head-on with Marshall stacks blazing.

Top