Current language: fr

Royal Blood : balance des riffs royaux !

Le minimalisme dans le rock : The White Stripes, Black Box Revelation, The Black Keys et de nombreux autres groupes démontrent qu’il n’y a pas besoin d’être 5 pour mettre le feu. Royal Blood correspond bien à cette description. Ce duo britannique, animé d’une passion débordante, pourrait mettre le feu à des prairies entières. À Pukkelpop aussi, oui.

Découvrez également les concerts des artistes de Pukkelpop dans le catalogue à la demande de Proximus Pickx. 
Royal Blood : balance des riffs royaux ! © Wikimedia

Leurs noms ? Mike Kerr et Ben Thatcher. Guitare et batterie. Ou, plus précisément, basse et batterie, car Kerr tire son son surpuissant d’une basse qu’il tweake avec toute une série d’effets. Après deux ans à peine, Royal Blood a déjà reçu un award du meilleur groupe des mains de la légende Jimmy Page, le guitariste du phénoménal Led Zeppelin. Une solide baffe ! Originaire de Brighton (étrange petit village côtier pittoresque typiquement anglais), le groupe a surpris tout le monde avec une musique imprégnée de garage rock puissant. Son premier album éponyme, sorti en 2014, a fait mouche, tout comme le suivant, « How did we get so dark ? » (2017). Un boost d’énergie assuré !

Un duo exceptionnel, car...

Un duo exceptionnel, car... © Wikimedia

Un pick-up à l’origine du groupe… 

Mike Kerr revenait d’une année en Australie. Besoin de découvrir de nouveaux horizons, de voir du pays et de traîner ça et là. Il a fini par rentrer au pays et qui l’attendait à l’aéroport ? Ben Thatcher (aucun lien de parenté avec… Du moins, espérons-le !) qui lui a directement demandé s’il voulait fonder un groupe avec lui. C’est ainsi que tout a commencé. Le premier single, « Out of the black », a suivi dans la foulée.



Lolla ! 

Le live, c’est la motivation de tous les groupes. Et ceux qui ont la chance de se produire au Brésil signent des deux mains, parce que là-bas, on leur offre une véritable scène.
 


Merci Arctic Monkeys

Parfois, il n’y a pas que la musique qui pousse le public à suivre un groupe. Dans le cas qui nous occupe, le batteur d’Arctic Monkeys, Matt Helder, n’est pas étranger au succès du groupe, puisque lors d’un concert à Glastonbury, il portait un T-shirt de Royal Blood. « Nous étions de simples visiteurs », explique Kerre. « Et vous savez quoi, nous avons eu le tournis quand nous avons appris cette nouvelle. » Trois bonnes raisons d’aimer Royal Blood !
Encore une jolie chanson. Apprenez-la par cœur et exercez les muscles de votre cou pour le headbang ultime.



Chouette interview. Avec Alicia Atout, d’Amby. 



Non, ce n’est pas le plus technique des batteurs, mais il joue quand même drôlement bien.  


Top
t