Current language: fr

Cypress Hill : toujours aussi fous

Votre programme lors du festival de Dour sera probablement très chargé, mais s’il y a bien un groupe qu’il ne faut pas manquer, c’est Cypress Hill. Depuis 1995, il propose un hip-hop de haut vol (sur fond de cannabis dont il défend l’usage thérapeutique) qui rencontre toujours un franc succès aujourd’hui.
Cypress Hill : toujours aussi fous © EPA

« Insane in the Brain ». Nous l’étions tous un peu au début des années 90 quand le groupe de Los Angeles Cypress Hill nous a proposé son hip-hop hippie ponctué de notes de funk, de jazz et d’un groove exquis. D’un coup, les ventes de pantalons baggy se sont envolées et les tatouages ont fleuri sur les peaux. Bon, sur ce dernier point, on n’en était pas tous là, mais Cypress Hill avait pris sa place et ne l’a plus quittée depuis. En concert, Sen Dog et ses acolytes valent réellement le détour. En outre, ils forment le premier groupe de rap latino-américain à décrocher des albums de platine, or et multiplatine. Dans cette catégorie particulière, ils sont les meilleurs vendeurs de disques. Presque 30 ans après la sortie de leur premier titre, B-Real, Sen Dog et DJ Mugg démontrent une nouvelle fois leur talent au travers de leur dernier album « Elephants on Acid ».

Un groupe exceptionnel, car…

Un groupe exceptionnel, car… © EPA

Pro-légalisation

Tant que ce n’est pas légalisé, on n’en fait pas la promotion. Cypress Hill ne fait pas preuve de la même prudence puisque le groupe plaide ouvertement en faveur de la légalisation du cannabis et d’autres substances du même genre. L’un de leurs derniers clips n’en fait pas mystère. Un braquage tourne mal sur fond de hip-hop sombre. Les années 90 sont de retour !



Jugement ! 

En 1993, le film « La Nuit du Jugement » sort au cinéma. Devenu culte aujourd’hui, il n’avait pas la même aura à l’époque. Mais sa bande originale était excellente avec une série de morceaux dans lesquels le hip-hop se mêlait au rock alternatif. Et quel disque ! Cypress Hill a travaillé avec Sonic Youth à l’écriture de certains morceaux et l’album est une véritable merveille.  



À voir sur scène !

Cypress Hill sur scène, c’est une expérience à vivre absolument. Rythmes latinos entraînants, hip-hop, etc. Tous les ingrédients sont réunis pour faire la fête !



Trois bonnes raisons d’aimer Cypress Hill

En 1994, Woodstock remet le couvert pour célébrer les 25 ans du célèbre festival de 1969. Cypress Hill est évidemment de la partie. Intelligent car le groupe est bien dans l’esprit hippie.



C’est toujours agréable d’entendre une interview dans laquelle nos amis parlent de musique plutôt que du pull qu’ils portent.



Pour se mettre dans l’ambiance, c’est par ici !

Top