Current language: fr

The National a 20 ans, il vient au Pukkelpop pour la deuxième fois et rien n’a changé

Vous aurez peut-être peine à le croire : The National a déjà 20 ans. Il est vrai que le succès n’est venu que tardivement, mais soit. La persévérance paie.

Découvrez également les concerts des artistes de Pukkelpop dans le catalogue à la demande de Proximus Pickx. 
The National a 20 ans, il vient au Pukkelpop pour la deuxième fois et rien n’a changé © Wikimedia Commons

Le groupe a récemment remporté un Grammy Award pour le meilleur album alternatif avec son fabuleux « Sleep Well Beast ». Il s’agit de son septième album. Sa plus grande victoire, The National l’a toutefois remportée lorsque Matt Berninger a réussi à vaincre sa peur des podiums. « J’oubliais les textes », explique-t-il dans une interview. « À chaque concert, j’avais peur d’oublier un peu plus. Aujourd’hui, j’ai un prompteur qui me donne confiance en moi. Cela nous permet d’être aujourd’hui meilleurs que jamais en live. » Et lorsque l’on sait que les quatre derniers passages du groupe au Pukkelpop étaient de classe mondiale, cela promet. 

Un groupe exceptionnel, car...

Un groupe exceptionnel, car... © Wikimedia Commons

1999

Année de création du groupe. Sympa de fonder un groupe l’année choisie par Prince (trop tôt disparu) pour être le titre d’une chanson qui fera un carton. Le premier album, baptisé « The National », sort en 2001. C’est alors un groupe en début de carrière, qui se cherche encore un peu, pas tout à fait en phase avec la musique qu’il veut proposer, mais les bases sont bel et bien là.



Bloodbuzz

Une intro à la batterie parmi des milliers d’autres. Celle de « Bloodbuzz Ohio » marque les esprits (elle a d’ailleurs été recyclée plus tard par Jasper Steverlinck) et donne une magnifique chanson mise en avant par The National. Pitchfork a déclaré à ce propos : « Une intro interminable, remplie d’émotion où la voix de baryton de Matt Berninger surpasse tout. »



Live.
Best Kept Secret. Pas de mots. Juste un concert. Et quel concert. 



Trois bonnes raisons d’aimer The National…

 « I Am Easy to Find, » c’est le titre de son huitième et dernier album en date. Un film y a même été associé. Matt B et le réalisateur Mike Mills évoquent le processus de réalisation.



Passage dans les coulisses, un verre de vin à la main. Matt connaît ses classiques.



Les groupes capables de proposer une version acoustique de leur musique ont la préférence. The National a déjà réalisé cet exercice avec brio lors des Tiny Desk Concerts. Waouh. 


Top