Current language: fr

Les 10 disques country à avoir dans sa discothèque !

Les 10 disques country à avoir dans sa discothèque ! © Wikimedia

La country symbolise autant l’Amérique que les marshmallows, les pick-ups, les donuts et le refill coffee. Un genre qui aborde sans tabou les grandes questions de la vie.

Pendant longtemps, la country a eu une image un peu ringarde. Vieux jeu, mielleuse. Mais ce portrait est faux, car parmi les milliers de disques de country (il y aussi du bon parmi le moins bon), on trouve des albums sublimes, entraînants, racontant les passions et la vie de tous les jours. Nous en avons sélectionné dix. À lire, à écouter et à chercher.

Hank Williams - « 40 greatest hits »

Hank Williams - « 40 greatest hits » © Wikimedia

Les stars de la country vivent parfois de manière un peu sauvage et certaines d’entre elles disparaissent relativement jeunes. C’est le cas d’Hank Williams qui est mort en 1953, à l’âge de 29 ans. Mais il nous laisse une œuvre remarquable. Il écrivait des chansons comme personne. En seulement six ans (la durée de sa courte carrière), il en a composé plus de 400 qui seront ensuite abondamment reprises. Hank Williams est sans doute l’artiste le plus repris de l’histoire de la musique et l’un des plus prolifiques. À propos de l’écriture des chansons, il disait : « Si une chanson ne peut pas être écrite en 15 minutes, c’est qu’elle ne vaut pas la peine d’être écrite ». On en retrouve 40 sur cet album, toutes incontournables. Williams était un génie, plus grand que Lennon et McCartney réunis. Si vous n’êtes pas convaincu(e), écoutez-le. 

Gram Parsons - « Grievous Angel »

Gram Parsons - « Grievous Angel » © Wikimedia

L’importance de Gram Parsons ne doit pas être sous-estimée. Il est mort à l’âge de 26 ans, mais a beaucoup compté dans la carrière de nombreux musiciens. Prenons l’exemple des Byrds, le groupe avec lequel il commence à jouer à 22 ans à peine. Sous l’influence de Gram Parsons, il change de style et passe du folk à la Bob Dylan à un mélange de country et de rock. Et les Rolling Stones ? « Wild Horses » aurait-elle vu le jour si Keith et Mick n’avaient pas rencontré Gram ? Il leur a fait écouter ses disques et découvrir l’americana. Emmylou Harris dit qu’il lui a « tout appris à propos de la country ». « Grievious Angel » est le dernier disque de Gram Parsons, mais il est mort avant sa sortie, le 19 septembre 1973. 

Marty Robbins - « Gunfighter Ballads & Trail Songs »

Marty Robbins - « Gunfighter Ballads & Trail Songs » © Wikimedia

Marty Robbins sera toujours l’homme de « El Paso », cette chanson qui raconte le coup de foudre d’un homme pour une serveuse de bar et qui est l’une des plus belles jamais écrites. « Gunfighter Ballads & Trail Songs » est l’un des premiers albums concepts de la musique country dédiés à un seul thème. Le premier d’une longue série. Aux boutons, on retrouve Don Law, l’homme qui dirige la section country chez Columbia Records et qui amènera plusieurs artistes country dans cette maison de disques. Marty Robbins a notamment été influencé, comme d’autres, par les récits de son grand-père qui était un Texas Ranger et qui lui a inspiré de nombreuses chansons. Ce disque a été enregistré en une seule journée. 

Emmylou Harris - « Pieces of the sky »

Emmylou Harris - « Pieces of the sky » © EPA

C’est le deuxième album d’Emmylou Harris, celui qui lui a permis de mettre sa carrière sur les rails du succès. Elle avait déjà sorti « Gliding Bird », mais ce disque n’était encore qu’un brouillon un peu obscur. On vous l’a dit, Gram Parsons a énormément influencé le travail d’Emmylou Harris et c’est grâce à leur collaboration qu’elle a pu se faire un nom et connaître la gloire. « If I Could Only Win Your Love », son premier succès, se classe quatrième au Billboard. On y trouve des chansons originales, mais aussi quelques reprises, dont la sélection illustre bien les goûts éclectiques de la chanteuse. « Pieces of the Sky » est l’un des 1001 albums à écouter avant de mourir. Ne perdez donc pas de temps. 

Dolly Parton - « Coat of many colors »

Dolly Parton - « Coat of many colors » © EPA

Dolly Parton restera à jamais dans l’histoire de la musique pour son titre « Jolene », qui fut aussi magistralement repris par The White Stripes. Mais bien plus que la simple interprète de cette chanson, c'est une véritable icône ! « Coat of Many Colors » est son neuvième album studio sorti en 1971. La chanson préférée de Dolly Parton est celle qui donne son titre à l’album, car elle évoque sa jeunesse et la pauvreté qu'elle a connue à l’époque. Ce disque a été désigné « Album de l’année » en 1972. La chanteuse l'aime tellement qu’elle a réenregistré et ressorti plus tard quelques-unes de ses chansons. Ce fut par exemple le cas de « My Blue Tears » qu’elle a reprise avec Emmylou Harris et Linda Ronstadt. 

Willie Nelson - « Red Headed Stranger »

Willie Nelson - « Red Headed Stranger » © EPA

Willie Nelson est un chanteur d'outlaw country. Grand défenseur de la marijuana, il semble vouloir défier le temps et vivre éternellement. Quel bonhomme. Et quel artiste ! « Red Headed Stranger », son 18e disque, est sorti en 1975. Et avant cela, Willie Nelson avait déjà connu d’incroyables succès. En signant chez Columbia Records, il reçoit une liberté artistique absolue qui conduit à cet album. Ce dernier est basé sur le titre « The Tale of the Red Headed Stranger » que Willie Nelson passait quand il était DJ. Il s’agit d’un album conceptuel (que Columbia n’a pas vraiment aimé) à propos d’un meurtrier en fuite. Les chiffres de vente se sont envolés. 

Dwight Yoakam - « Hillibilly Deluxe »

Dwight Yoakam - « Hillibilly Deluxe » © EPA

Il s’agit du deuxième album de Dwight Yoakam. De la country simple. Un chanteur contemporain qui s’élève au firmament de son genre musical. Dans quelle catégorie peut-on classer Dwight Yoakam ? Nous n’aimons pas tellement ranger les artistes dans des cases contrairement aux chaînes de radio. Et lui est souvent considéré comme « trop rock pour être country » ou « trop country pour être rock ». Qu’allons-nous donc bien pouvoir faire de lui ? Il est avant tout un excellent compositeur, un très bon chanteur et un fana de musique depuis les années 60. C'est en quelque sorte l’un des fleurons de la nouvelle country. 

Johnny Cash - « Johnny Cash At Folsom Prison »

Johnny Cash - « Johnny Cash At Folsom Prison » © EPA

C’est l’un des disques de country les plus célèbres que l’on doit à l’homme en noir, Johnny Cash. Un chef-d’œuvre ! Quel disque ! On parle non seulement des chansons qui s’y trouvent, mais aussi de l’acte de bravoure qu’a constitué son enregistrement. Johnny Cash a joué en direct dans l’une des prisons les plus sécurisées des États-Unis. C’est l’un des meilleurs concerts jamais enregistrés, non seulement en raison du talent phénoménal de l'artiste, mais aussi de la relation particulière qu’il a pu établir avec ce public à part. 500 000 exemplaires de ce disque ont été vendus durant le premier mois, rien de moins. Et il a croulé sous les récompenses. « Hello, I’m Johnny Cash ». 

Ray Charles - « Modern Sounds in Country and Western Music »

Ray Charles - « Modern Sounds in Country and Western Music » © EPA

Vous n’auriez sans doute pas spontanément associé Ray Charles à ce genre musical, mais il a bel et bien sorti un excellent album country. On le connaît surtout pour ses chansons jazz et rythm’n’blues, sa virtuosité en tant que pianiste et son incroyable voix. Il a collectionné les tubes, dont « I Got A Woman », qui n’est pas un titre idéal pour se lancer dans une carrière country. Mais lorsqu’il était chez Atlantic Records, réclamant une totale liberté artistique, il a enregistré un album de musique country. La maison de disques n’était pas franchement emballée (« Tu vas perdre des fans »), mais c’est tout l’inverse qui s’est produit : « Modern Sounds in Country and Western Music » fut un succès et figura dans les classements des meilleures ventes pendant deux ans, dont quatorze semaines à la première place. 

Patsy Cline - « 12 greatest hits »

Patsy Cline - « 12 greatest hits » © PBS

Patsy Cline n’avait que 30 ans quand elle a disparu dans un crash aérien en 1963. Ce fut une perte énorme, car au moment de sa mort, elle était l’une des plus grandes stars de la country. Douze chansons ? C’est tout ? Pas du tout, mais c’est un très bon point de départ pour découvrir l’ensemble de son œuvre. Patsy Cline a chanté beaucoup de titres d'Hank Cochran et a réussi à les interpréter avec beaucoup de justesse. Écoutez par exemple « I Fall To Pieces », « She’s Got You », « Why Can’t He Be You » et « You’re Stronger Than Me ». Son premier succès fut « I Fall To Pieces », suivi par « Crazy » (qui a aussi été le premier grand succès de Willie Nelson). Elle est partie bien trop tôt et on la regrettera éternellement. 

Top