Kendrick Lamar : le meilleur ami de Dieu himself ?

Réalité ou fiction ? La chance que Kendrick Lamar devienne un jour un chanteur de hip-hop à succès, voix d’une nouvelle génération, n’a jamais été aussi grande. D’autant plus lorsque l’on sait d’où il vient. Lamar grandit à Compton, un quartier de LA où, jusqu’il y a dix ans, on trouvait plus facilement des balles que des ballons de foot perdus et où les jeunes gens ne dépassaient pas souvent l’âge auquel ils tiraient avec un revolver pour la première fois. Cliché ? Non, pas vraiment. Mais le Compton d’aujourd’hui n’est plus celui de la jeunesse de Lamar, même s’il en garde suffisamment de souvenirs pour en faire un album.

Kendrick Lamar se produira sur le podium de Pukkelpop le samedi 18 août !

Regardez les concerts de Pukkelpop 2018 en direct ici!
Kendrick Lamar : le meilleur ami de Dieu himself ?

© PKP

Lamar, né Duckworth, publie son premier mix en 2003 (« Youngest Head Nigga In Charge »), sous le nom de K-Dot, ce qui lui vaut d’être directement propulsé sous le feu des projecteurs et de signer un contrat avec Top Dawg Entertainment. Deux ans plus tard, il sort « Training Day ». Il obtient une co-signature de Lil Wayne et sort un troisième mix en 2009 en guise de C4. Il change ensuite de nom pour prendre celui que tout le monde utilise : Kendrick Lamar. Son album « Section.80 » se hisse directement en tête des sorties hip-hop d’iTunes en 2011.

Lamar connaît un succès fulgurant. D’autres musiciens tels que Dr. Dre, Game, Tech N9ne et Drake s’intéressent à lui. En 2012, il sort « Good Kid, M.A.A.d City », qui parle essentiellement de son enfance à Compton. Son album « To Pimp a Butterfly » sort en 2015. Parmi les critiques, nombreux sont ceux qui l’encensent pour ses paroles actuelles et percutantes. Cet album est d’ailleurs élu meilleur album de l’année par différents magazines musicaux tels que Rolling Stone, Billboard et Pitchfork. « To Pimp a Butterfly » est nommé dans la catégorie de l’album de l’année et remporte celui de Meilleur album de rap lors des 58ème Grammy Awards. En 2017, Lamar présente son quatrième album « DAMN », qui est directement choisi pour être la bande originale du film « Black Panther ». « DAMN » a lui aussi concouru pour le Meilleur album rap des Grammy Awards et Lamar a décroché au début de l’année le prestigieux prix Pulitzer. C’est la toute première fois qu’un artiste pop reçoit cette récompense.

Un artiste exceptionnel, car…

Un artiste exceptionnel, car…

© Shutterstock

Pulitzer
À l’unanimité. Pour les cinq membres du jury Pulitzer, cela ne fait pas l’ombre d’un doute : Lamar mérite son prix. L’organisation a décidé de récompenser le chanteur pour ses textes poétiques et profonds. Ce célèbre prix littéraire lui a été attribué pour son album « DAMN » sur lequel il mène une lutte et capte à merveille ses émotions tout comme celles de ceux qui l’entourent et qui essaient de construire leur vie au milieu du racisme, de la violence policière, de la pauvreté, de l’esclavage et de la criminalité.

Bowie
Bowie (pourquoi t’es-tu envolé ?) aimait Lamar. Ou du moins son album « To Pimp a Butterfly ». Tony Visconti (le producteur de « Blackstar », dernier album de la star décédée) raconte que « Blackstar » s’inspire de Lamar. Nous avons beaucoup écouté sa musique. Nous étions tous les deux fans de son ouverture et du fait qu’il ne faisait pas un album hip-hop bien rigide, mais qu’au contraire, il y intégrait toutes les influences qui l’avaient inspiré. C’était précisément ce que nous voulions faire avec « Blackstar ».

Dieu
Oui, les Américains osent évoquer Dieu en permanence. Que Dieu bénisse l’Amérique et que Dieu bénisse Lamar, car Kendrick L est un chrétien très pieux. Après le décès de l’un de ses amis, il décide de se faire baptiser. Aujourd’hui, il est convaincu d’avoir une mission spéciale : « Dieu a transformé mon cœur, je dois me servir de ma voix comme d’un instrument.» L’ensemble de l’œuvre de Lamar est baigné de religion.

Trois bonnes raisons d’aimer Kendrick

Evolution, baby !
Rome, Aix-la-Chapelle : ces villes ne se sont pas construites en un jour. C’est également le cas de la carrière de Lamar que les médias qualifient aujourd’hui de plus grand rappeur de sa génération. Heureusement, de très nombreux fans suivent son évolution de près et postent des vidéos.



Ironie ?
Il n’est pas toujours très clair de savoir si les paroles de Lamar sont sincères ou s’il ne faut pas les prendre au pied de la lettre. Lorsque les moralisateurs se sont indignés du recours intensif au terme « bitch » dans « Humble », Kendrick a ignoré les critiques. Car ce « bitch », c’était lui. Mais que penser des références liturgiques ? Quelle belle chanson !



King !
S’il y a bien une chanson de Lamar connue du grand public, c’est « King Kunta ». Une merveilleuse chanson, surtout la guitare qui apparaît vers 1’15’’. Le clip illustre un hip-hop démodé, avec des voitures branchées, des dames mal habillées et du breakdance. Tout baigne...



Le voir en concert  
Eh oui, un concert de Lamar, c’est une véritable expérience. Comme ici, lors des Grammy Awards?!

Kendrick Lamars Full Performance Grammys 2018 fr om David Casavant on Vimeo . Et s’il vous invite sur scène, évitez le mot en « N ». 



Quelques moments drôles en compagnie de Kendrick ! 



La NBA et le hip-hop : quel est leur point commun ? Un grand nombre d’Afro-Américains et de nombreuses personnes qui connaissent le succès. Voici une belle interview de Kobe Bryant et Lamar K.



Qui sont les musiciens présents derrière Kendrick Lamar ? Tout un groupe bien entendu ! Petite présentation !  



Écoutez Kendrick Lamar sur vos applications de streaming préférées sans limite de données mobiles, grâce aux Epic Beats


Top