Protomartyr adoucit et frappe, souvent en même temps

Sans le moindre compromis et fort de l’héritage de groupes tels que « The Fall », « Wire » et « The Sound » au niveau de sa musique, Protomartyr adoucit et frappe, souvent en même temps. Ce groupe voit le jour à Detroit, dans le Michigan : cette ville (berceau de la Motown et de la techno) qui fit jadis la fierté des ouvriers américains a beaucoup perdu de sa superbe aujourd’hui.

Protomartyr se produira sur le podium de Pukkelpop le samedi 18 août !

Regardez les concerts de Pukkelpop 2018 en direct ici!


Protomartyr adoucit et frappe, souvent en même temps

Une situation perceptible dans la musique du groupe : un sentiment de désolation accompagné d’un gigantesque fuck-‘m-all, la motivation qui trouve sa source dans cette réalité du « nous n’avons plus rien à perdre ». Ce groupe est l’enfant spirituel de Greg Ahee et d'Alex Leonard, qui évoluaient déjà ensemble au sein de Butt Babies. À la suite de l’arrivée du chanteur Joe Casey, le groupe change de nom pour devenir Protomartyr. Il a aujourd'hui 4 albums à son actif, dont le dernier, « Relatives in Descent », est sorti en 2017.


Un groupe particulier car…

Un groupe particulier car…

Butt babies
Bizarre comme nom pour un groupe, non ? Très bien… Et quelle en est la signification ? Euh.. Je ne sais pas si nous nous hasarderons à écrire à ce sujet. Cela respecte-t-il la bienséance ? Allons-nous recevoir la visite de la police des mœurs ? Bien, lançons-nous : deux significations à ce nom. La première fait référence à une personne hideuse et en ce qui concerne la deuxième, à vous de chercher ! Ici par exemple ! 

The Sound
Non, « The Sound » n’est pas Protomartyr, mais il y a effectivement une similitude dans la voix de Joe Casey. Malheureusement, « The Sound » n’existe plus en raison du décès de son chanteur Adrian Borland il y a longtemps déjà, tout comme Mark E. Smith de « The Fall ». Quelle tristesse.

Génies ? 
« Nous ne sommes en aucun cas des génies. Quand il s’agit de douter de nous-mêmes, nous sommes très doués », a expliqué un jour le chanteur du groupe, Joe Casey, dans une interview. Vous vous demandez pourquoi lorsque vous entendez la violence post-punk de leur dernier album « Relatives in Descent » ? Ce sont des génies. Proto. Pas le footballeur.

Early Protomartyr, dans un petit bistro, un club comme Kinky Star, brut et pur. Juste comme on les aime.



Acoustique
Il vous arrive de vous demander comment certains groupes parviennent à canaliser la violence avec laquelle ils chassent leurs démons sur scène lors d’un concert acoustique ? Protomartyr excelle en la matière comme le prouve ce passage Tiny Desk :



Privé
Un titre excellent, un clip particulièrement étrange. « A Private Understanding ». 



Live it
Est-ce que Pere Ubu évoque quelque chose à quelqu’un ? Oui, comment pourrait-il en être autrement ? Joe Casey est fan. En live, ce concert est particulièrement prenant. N’oubliez pas d’aller chercher vos bières avant le début des festivités.



Tres!
Où Protomartyr puise-t-il son inspiration ? Auprès de groupes tels que Pere Ubu déjà mentionné ci-avant. Il faut bien l’avouer, Casey est loin de David Thomas.  Par ici !



Freshbooks
Une publicité, puis une interview de près de 2 heures avec Joe Casey sur chaque chanson de l’album « Relatives in Descent » :



Un groupe à voir, tout simplement parce qu’il ne renie pas ses racines. Et cerise sur le gâteau, il se produit partout, que ce soit sur de grandes scènes ou dans des clubs obscurs.



Écoutez Protomartyr sur vos applications de streaming préférées sans limite de données mobiles, grâce aux Epic Beats

Top