Current language: fr

Lily Allen assure son retour sans tabou

Lily Allen assure son retour sans tabou

© Isopix

Le destin musical de Lily Allen semblait déjà tout tracé et ce depuis sa plus tendre enfance.
Née d'une mère productrice et d'un père acteur qui quitta le domicile familial alors qu'elle n'était âgée que de 4 ans, la chanteuse anglaise vivra un parcours scolaire assez chaotique et écumera les écoles jusqu'à l'âge de 11 ans. Le seul domaine où elle excelle, c’est la musique. Lily est très polyvalente, elle joue du violon, de la guitare, du piano en plus d’avoir accompli huit années de chant. Elle arrête l'école dès l'âge de 15 ans.  Ayant un temps étudié l'horticulture, la musique accapare toute son attention. C’est en chantant un jour en public et constatant l’émotion qu’elle était capable de susciter auprès de celui-ci  qu’elle comprit qu’elle était faite pour ce métier.

Merci MySpace

Merci MySpace

© Isopix

De par ses relations, Lily Allen arrive à se faire signer par le label Regal Recordings en 2005. Mais trop occupé à s'occuper des sorties de Gorillaz et Coldplay, le label lui confie 25 000 livres sterling pour se produire un album. C'est là que Lily à l’excellente idée de s'ouvrir une page MySpace où elle peut partager ses démos. La fanbase apprécie et commence à grandir, l'intérêt des médias n’est plus une illusion. À cette époque MySpace était "The Place to Be" pour tout musicien souhaitant se faire remarquer. Outre deux mixtapes et un vinyl du morceau LDN, l'artiste apparaitra en 2006 en couverture du magazine The Observer Music Monthly , le pendant musical de The Observer. Regal Recordings a pris le temps mais est à présent convaincu du potentiel de la jeune artiste et décide de lui laisser carte blanche dans le choix des titres qu'elle désire exploiter.

Alright, Still (2006)

Alright, Still (2006)

© Photonews

Pour son premier album, Lily Allen choisit de travailler avec les producteurs Mark Ronson et Greg Kurstin. En à peine deux semaines l'album Alright still est bouclé pour une sortie dans les bacs prévue en juillet 2006. Rapide certes, mais il faut bien se rappeler que la plupart des titres de cet album ont eu une première vie sur MySpace. Lily Allen devient rapidement une artiste reconnue, la presse se délecte du caractère original de ses paroles aussi bien que de sa musique, largement influencée pour le ska, le reggae et le hip hop.
Elle explose tous les compteurs avec le tube interplanétaire Smile mais se fait également remarquer du grand public avec les titres LDN ou encore Littlest Things. Elle ne tarde d’ailleurs pas en rentrer en studio pour travailler sur un deuxième album.

It's not me, It's You (2009)

It's not me, It's You (2009)

© Isopix

En 2009, It’s Not Me It's You voit le jour et s’impose directement comme l’album de la confirmation. Lily Allen décide de continuer sa collaboration avec Greg Kurstin tout en faisant évoluer son processus créatif. Elle s’exprimera à ce sujet au célèbre magasine NME : " Nous avons décidé d'essayer de faire un son plus grand, des chansons plus éthérées, de vraies chansons… Je voulais travailler avec une seule personne du début à la fin afin de créer un corps de travail. Je voulais que ça ait une sorte d'intégrité. Je pense que j'ai grandi un peu en tant que personne et j'espère que cela se reflète. "

La sortie de ce deuxième opus sera repoussée à deux reprises. D’un côté Lily Allen fera une fausse couche alors qu’elle était en relation avec Ed Simons des Chemical Brothers et de l’autre sa maison de disque était en pleine restructuration durant cette période. Finalement, It’s not me, It’s you débarque en 2009. Le tube The Fear inonde les radios et le chaines de télévision musicales. Il donne le ton sur le changement de direction musical de l’artiste avec un côté beaucoup plus aérien, électro, country et jazzy. Not fair et 22 sortiront également du lot. L’excellent Fuck you  sera un de ses autres singles marquant qui connaîtra une version censurée. La chanteuse et son comparse Greg remporteront d’ailleurs plusieurs prix pour ce second album.

Sheezus ou la crise d’identité (2014)

Sheezus ou la crise d’identité (2014)

© Photonews

Sheezus sorti en 2014 signe le retour de l’anglaise à la musique après 5 ans d’absence. Cet album lui a coûté une crise d’identité. Un opus qui selon la star ne lui ressemble pas et lui donne l’impression d'avoir été contrôlée au niveau de ses choix et  de sa direction musicale. L’album est pourtant arrivé directement numéro un des charts anglais portés par deux singles Hard out here et Air Balloon. Du côté des critiques l’accueil fut pour le moins mitigé, Laura Snapes du célèbre magasine NME  a décrit les paroles comme égoïste, cliché, manquant de conviction, et en proie à "une démagogie vide, essayant de dire quelque chose sur l'oppression féminine, mais ne sachant pas trop quoi". Après ce genre de critique, on comprend mieux pourquoi l’artiste est entrée en crise.

No Shame (2018)

No Shame (2018)

© Photo News

C’est le titre donné à son dernier opus sorti le mois dernier. Après la polémique qui a entouré son précédent album, c’est tout en introspection que Lily Allen a sorti No Shame début juin. Un retour sur ses propres émotions où la chanteuse n’hésite pas à s’exprimer sur sa relation avec ses enfants, ses peurs, son passé, ses souffrances et ses excès. Une véritable thérapie pour l’artiste qui est passée pour tous les états ces dernières années. L’album ne rencontre pour l’instant pas le succès escompté mais vaut clairement une écoute attentive car il est très bien produit et possède quelques pépites. Parmi elles, le deux premiers singles Trigger Bang feat Giggs et Lost My mind tracent leur route sans encombre et reflètent une vraie maturité musicale. Lily Allen viendra défendre ce nouvel opus lors d’une tournée qui passera évidemment par la Belgique. L’artiste posera ses valises le 5 décembre prochain à l’AB.

Vos places en vente ici

Mariage et divorce

Mariage et divorce

© Photonews

Alors qu’elle avait commencé à fréquenter Sam Cooper en 2009, Lily Allen ne devait sans doute pas s’imaginer divorcer 9 ans plus tard. Quoiqu’il semble que les deux ex soient déjà séparés depuis 2016. Lily Allen a même avoué récemment avoir été plusieurs fois infidèle durant son mariage, une infidélité qu’elle explique en partie par sa volonté de lutter contre sa célébrité... De cette union, sont nées deux filles Ethel et Marnie. L’ancien couple serait malgré tout resté en bon terme.

Écoutez Lily Allen sur vos applications de streaming préférées sans limite de données mobiles, grâce aux Epic Beats


Top