Charlotte de Witte : l’obscurité fait danser

Malgré son jeune âge, Charlotte de Witte fait déjà partie des valeurs sûres de la scène techno belge et même internationale.

Charlotte de Witte se produira sur le podium de Pukkelpop le jeudi 16 août !

Regardez les concerts de Pukkelpop 2018 en direct ici!

Charlotte de Witte : l’obscurité fait danser

© Boda Gabor

Elle a débuté sa carrière de DJ sous le pseudonyme de Raving George afin de cacher à l’industrie de la musique qu’elle était une fille. C’est la raison pour laquelle elle a opté pour un nom qui laissait imaginer qu’elle était un homme. Depuis lors, les années et le mouvement #metoo sont passés par là et les femmes reçoivent l’attention qu’elles méritent, non pas parce qu’elles sont des femmes, mais pour la qualité de leur travail.

La techno que Charlotte de Witte crée et produit est sombre et dure. Elle a gagné ses titres de noblesse lors des sessions My Set Rules de JIM et grâce au Red Bull Elektropedia Award remporté en 2011 qui lui a permis d’ouvrir la scène principale de Tomorrowland. L’affaire était-elle déjà dans le sac ? Pas immédiatement.

Charlotte de Witte poursuit sa route et joue maintenant ses propres morceaux. Elle sort son premier EP « Observe » en 2013 (alors qu’elle est étudiante dans le secteur de l’événementiel) et son deuxième EP « Slaves/Alternate » voit le jour en 2015. Celui-ci la fait connaître au grand public.

Elle collabore par ailleurs avec Oscar and the Wolf sur la chanson « You’re Mine ». Aujourd’hui, son CV s’est considérablement enrichi : elle a fait ses débuts dans Essential Mix sur la BBC Radio 1, a participé au Boiler Room, a fait la couverture de DJ Mag et est une habituée de Resident Advisor, Mixmag et XLR8R. L’avenir s’annonce radieux pour elle.

Un DJ d’exception, car…

Un DJ d’exception, car…

© Instagram CDW

Son premier souvenir

« Je me souviens très bien de mon premier concert », raconte Charlotte de Witte. « C’était quelque part en Flandre dans une maison des jeunes. Je n’avais pas encore sorti de disque et mon mix ne ressemblait pas à grand-chose. Heureusement, bon nombre de mes amis étaient dans la salle et il y avait également beaucoup de membres de la maison des jeunes (rires) ». Heureusement, Internet propose un autre souvenir : un concours de DJ qu’elle a remporté et qui lui a permis de se produire à Tomorrowland alors qu'elle se faisait encore appeler Raving George.



StuBru  

Oui, Charlotte de Witte fait preuve d’une grande loyauté. StuBru lui a donné sa chance et elle ne l’a pas oublié. Elle a offert un set dans l’émission Playground !  



Schmerz  

2015. L’EP « Weltschmerz » sort avec un clip signé Marie Wynants.  



Trois fois plus sombre  

Oscar  

C’est une grande famille : Oscar and the Wolf, Bazart, Charlotte de Witte… Ils ont tous le même manager et ils collaborent, comme sur ce « You’re mine ». Ce n’est pas exactement la musique préférée de Charlotte de Witte, mais soit. Ici en live aux MIA’s.  



BBC

Oui, oui, oui. Tout le monde n’a pas l’opportunité de mixer dans l’émission Essential Mix sur la BBC 1, mais Charlotte de Witte l’a fait?!  



Slaves  

« Slave To the Beat » était un titre d’une autre grande figure (Plastic Bertrand), mais celui-ci, signé par Raving George, vaut lui aussi le détour.  



CdW danse !  

Oui, non, peut-être. Un DJ en train de mixer n’offre pas toujours un grand spectacle. Les légers mouvements de danse de Charlotte de Witte sont communicatifs bien qu’un peu mous. Pourtant, elle devra bouger lors de son set. Comment se comporte-t-elle en live ? Regardez ici !  



Des infos inédites 

Est-on content d’être invité à se produire en festival ? Pas content, SUPER content !  



Quelle est la musique préférée de Charlotte ?  



Regardez ce que gagner un concours peut changer dans votre vie !  



Écoutez Charlotte de Witte sur vos applications de streaming préférées avec des données mobiles sans fin, grâce aux Epic Beats

Top